Les faits divers en bref

Les pompiers sont intervenus, avec leurs pinces de... (Krystine Buisson)

Agrandir

Les pompiers sont intervenus, avec leurs pinces de désincarcération, pour aider certains automobilistes à sortir de leur fâcheuse position.

Krystine Buisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Six personnes ont été légèrement blessées dans un carambolage survenu sur l'autoroute 55 en direction sud, jeudi vers 8 h 25. En tout, quatre véhicules ont été impliqués dans cet accident.

Selon les premières constatations des policiers de la Sûreté du Québec, le conducteur d'un camion de style pick-up, qui s'apprêtait à prendre la bretelle pour rejoindre l'autoroute 40 en direction ouest, n'aurait pu éviter la collision et aurait embouti trois autres véhicules. Une distraction, additionnée à une vitesse trop élevée, pourrait être à la source de cet accrochage. La chaussée mouillée pourrait également être pointée du doigt dans l'accumulation des éléments en cause.

Heureusement, personne n'a été blessé grièvement. Les sept personnes impliquées ont tout de même été conduites à l'hôpital. Des pinces de désincarcération ont été utilisées pour extirper certains automobilistes de leur fâcheuse position. Les pompiers ont également été mis à contribution.

Par temps normal, à pareille heure de semaine, il n'est pas rare qu'un léger embouteillage soit remarqué dans cette section du réseau autoroutier. Par conséquent, jeudi matin, les automobilistes ont dû patienter plusieurs minutes sur autant de centaines de mètres avant de poursuivre librement leur chemin. La circulation a pu reprendre son cours normal vers 10 h 30.

Perquisition à Manseau

Les policiers de la Sûreté du Québec ont procédé, jeudi vers 8 h 45 à Manseau, à l'arrestation de deux individus pour des actes illégaux en matière de stupéfiants.

En se présentant dans une résidence de la route 218, les policiers de la MRC de Bécancour ont mis la main au collet d'un homme âgé de 27 ans, connu des forces de l'ordre. Une femme âgée dans la vingtaine a également été arrêtée. Plusieurs kilogrammes de cannabis en vrac et de la marijuana en cours de transformation ont été perquisitionnés. 

L'homme devait comparaître jeudi après-midi au palais de justice de Trois-Rivières, alors que la femme a été libérée et pourrait faire face à des accusations ultérieurement.

Attention particulière aux fraudes visant les grands-parents

La Sûreté du Québec (SQ) rappelle quelques conseils à l'occasion de la semaine de la prévention de la criminalité, qui se tiendra du 1er au 7 novembre prochain. Les policiers conseillent à la population de demeurer vigilante quant à la fraude visant les grands-parents ainsi qu'à la propagation de légendes urbaines sur les réseaux sociaux.

Les personnes âgées sont souvent visées par des stratagèmes de fraude. Conscients que les grands-parents ne souhaitent que le bien de leurs petits-enfants, des fraudeurs sans scrupules communiquent avec des personnes âgées et personnifient un petit-fils, un proche, un avocat ou même un policier pour leur demander de l'argent.

«Ils leur demandent de leur remettre de l'argent afin de procéder à la libération d'un proche qui a été emprisonné. Les suspects mentionnent qu'une personne se présentera au domicile de l'aîné pour récupérer l'argent, ou encore, leur demandent d'envoyer le montant par une compagnie de transfert d'argent», explique la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la SQ.

Ne voulant pas être démasqués, les suspects insistent pour que les parents du soi-disant petit-fils ne soient pas informés de la situation. Ils promettent également que l'argent sera rapidement remboursé. «Ils mettent de la pression en jouant avec les émotions. La façon de faire est sensiblement la même d'un cas à l'autre, ne tombez pas dans le piège», souligne la sergente Cossette.

Davantage d'informations sur ce stratagème frauduleux sont disponibles au www.antifraudcentre-centreantifraude.ca/fraud-escroquerie/types/emergency-urgence/index-fra.htm.

Par ailleurs, la SQ indique que ses policiers sont régulièrement appelés à vérifier la véracité de légendes urbaines qui circulent abondamment sur les réseaux sociaux.

Les policiers invitent la population à demeurer vigilante au sujet de la source des messages et les informations publiées sur ces réseaux. L'article situé au www.sq.gouv.qc.ca/informations/legendes-urbaines/legendes-urbaines.jsp permet d'en apprendre plus sur la question.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer