Agression armée à Trois-Rivières

Les policiers étudiaient mardi soir le lieu de... (Olivier Croteau)

Agrandir

Les policiers étudiaient mardi soir le lieu de l'agression afin de faire la lumière sur cette affaire.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le terrain du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, situé sur la rue Laviolette, a été le théâtre d'une agression armée mardi vers 20h. Une jeune femme a dû être transportée d'urgence au centre hospitalier après avoir subi d'importantes blessures.

Selon un témoin, la jeune femme aurait été frappé à quelques reprises avec un marteau alors qu'elle se trouvait au sol à quelques mètres du trottoir. «Lorsque j'ai entendu ce qui se passait, la jeune femme était blessée au sol. Un voisin est intervenu et a tenté de retrouver l'homme qui a pris la fuite vers le centre-ville», explique-t-il en indiquant que le présumé agresseur semblait bien plus âgé que la jeune femme.

Appelés sur les lieux, les ambulanciers ont rapidement transporté la victime au centre hospitalier pour y soigner ses blessures. Plus tard en soirée, la Sécurité publique de Trois-Rivières confirmait que la vie de la jeune femme n'était heureusement pas en danger.

Dès que les événements se sont produits, les policiers de la Sécurité publique ont débuté une opération de ratissage afin de retrouver le présumé agresseur. Vers 22h30, ceux-ci étaient toujours à sa recherche. Les enquêteurs ont de plus rencontré les témoins afin de faire la lumière sur cette deuxième agression à survenir depuis quelques jours à Trois-Rivières.

Dimanche, un homme est décédé à la suite d'une agression subie la veille dans son logement. Le présumé auteur de cette agression, Kevin Bolduc-Leboeuf a depuis été accusé de meurtre au second degré.

Les policiers étudiaient toujours la scène de l'agression de mardi soir au moment d'écrire ces lignes. Des éléments de preuve se trouvaient sur le terrain devant l'entrée du séminaire ainsi que dans l'immeuble d'appartements situé devant. L'accès à celui-ci étaient d'ailleurs interdit en raison de l'enquête policière.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer