Agression à Saint-Tite: Marc-André Paquin remis en liberté

Marc-André Paquin... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Marc-André Paquin

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Marc-André Paquin, cet homme de 31 ans de Lac-à-la-Tortue qui aurait asséné un coup de pied à Martin Caron lors du Festival western à Saint-Tite, a finalement pu reprendre sa liberté lundi après-midi.

Martin Caron ... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK) - image 1.0

Agrandir

Martin Caron 

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Au terme de longues discussions avec l'avocat de la défense Me Jean-Sébastien Gladu, le procureur de la Couronne Me Maxime Laroche a en effet consenti à le remettre en liberté mais sous conditions durant les procédures judiciaires. «Ce sont des conditions qui nous permettent de s'assurer de la sécurité du public», a-t-il précisé. 

Marc-André Paquin devra tout d'abord respecter un couvre-feu à son domicile entre 22 h et  7 h sauf pour fins de travail et urgences médicales. Il a également dû verser une caution de 3000$ avec dépôt pour garantir le respect de ses conditions. Sa conjointe a pour sa part dû remettre la somme de 1000$. 

Il lui sera interdit de communiquer avec Martin Caron, de même qu'avec plusieurs témoins dans cette affaire. Il ne pourra pas non plus consommer de l'alcool, avoir des armes en sa possession et se rendre dans des bars. Il devra revenir en cour le 2 novembre.

 Marc-André Paquin, est accusé de s'être livré à des voies de fait graves contre Martin Caron le 18 septembre en lui assénant un coup de pied au visage. La victime était ensuite tombée à la renverse et s'était fracturée le crâne. À l'hôpital, Martin Caron avait dû se faire retirer une partie de la boîte crânienne à la suite d'une hémorragie au cerveau. La semaine passée, il était finalement sorti du coma. Selon la famille, M. Caron tiendrait par contre des propos confus et éprouverait des problèmes de mémoire, ce qui laisse présager des séquelles psychologiques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer