Importante saisie de cannabis à Saint-Léon-le-Grand

Jeudi matin, les policiers de la Sûreté du... (Photo d'archives)

Agrandir

Jeudi matin, les policiers de la Sûreté du Québec ont déraciné environ 200 plants de cannabis à Saint-Léon-le-Grand.

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin, Laurie Noreau
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Une importante saisie de cannabis a été effectuée sur le rang Barthélemy dans la municipalité de Saint-Léon-le-Grand jeudi matin. Plus de 300 plants ont été déracinés. Sur place, les policiers de la Sûreté du Québec ont arrêté un homme de 70 ans. Celui-ci devra comparaître à une date ultérieure.

Outre des plants de cannabis, les autorités ont également mis la main sur du cannabis en vrac, du haschich, de l'huile de haschich, une arme prohibée et deux armes à feu mal entreposées.

Les coups de cisaille battent leur plein dans la région et les policiers entrent dans une période très active afin d'éradiquer les lieux de production extérieurs et intérieurs de cannabis.

Le 20 août dernier, un total de 280 plants de cannabis avaient été éradiqués sur deux sites situés dans la MRC des Chenaux, soit à Sainte-Geneviève-de-Batiscan et à Saint-Narcisse.

La très grande majorité des plants avaient atteint leur pleine maturité et mesuraient plus de six pieds de hauteur. C'est l'intervention du public qui avait rendu cette saisie possible.

Le 19 août, c'est du côté du rang Saint-Pierre à Hérouxville que les policiers avaient saisi une cinquantaine de plants de plus de cinq pieds de haut qui étaient en culture dans un champ.

Ces perquisitions s'inscrivent dans le cadre du programme Cisaille 2.0 de la Sûreté du Québec. Les cultures de cannabis situées à la belle étoile sont plus difficiles à détecter que leurs consoeurs intérieures.

Néanmoins, plusieurs indices peuvent mettre la puce à l'oreille des policiers, entre autres: des allées et venues fréquentes de véhicules inconnus, voire stationnés en bordure d'un champ, la présence de repères visuels comme des rubans de couleur accrochés aux arbres, ainsi que des outils et produits de jardinage dissimulés dans la nature.

Rappelons que l'Opération Cisaille, mise en place en 1999, a été revue de fond en comble en 2014 et se présente depuis sous l'appellation Cisaille 2.0. Désormais, les policiers ne concentrent plus leurs actions sur le terrain uniquement en période de récolte, mais tout au long de l'année.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer