Vols de guichets: 43 mois de prison pour Kevin Comeau

L'un des trois hommes arrêtés pour des vols de guichets automatiques dans des... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) L'un des trois hommes arrêtés pour des vols de guichets automatiques dans des supermarchés IGA a disposé de ses dossiers vendredi et écopé d'une sentence de 43 mois de prison.

Kevin Comeau, 34 ans, purgera en effet une première peine de pénitencier pour les différents crimes qu'il a commis entre janvier et avril dernier. Il est vrai que la preuve recueillie contre lui était accablante, ce qui a contribué à un règlement rapide. Toutefois, la sentence de 43 mois sera amputée de trois mois compte tenu de sa détention préventive.

Il s'est en effet attaqué à trois guichets automatiques en moins d'un mois. Le 15 mars dernier, en compagnie de deux présumés complices, Stéphane Gauthier, 46 ans et Pierre Tremblay, 36 ans, il a défoncé la vitrine du IGA, situé sur la 7e Avenue, dans le secteur Grand-Mère, à Shawinigan, avant d'attacher le guichet à une camionnette pour le sortir du commerce.

Deux semaines plus tard, soit le 29 mars, Comeau et Gauthier auraient ensuite dérobé un guichet appartenant à la Banque de Montréal au IGA Sainte-Marguerite, à Trois-Rivières en utilisant le même modus operandi. Ces deux individus auraient répété le même stratagème, le 6 avril, au IGA Jean-XXIII, mais ils n'ont pas réussi à s'emparer du guichet. Ils auraient quand même causé quelques dommages en cassant des vitres.

Outre les trois vols, Comeau a reconnu avoir eu du cannabis en sa possession, d'avoir conduit dangereusement et d'avoir fui les policiers le 6 avril. Il a aussi plaidé coupable à des chefs de port de déguisement lors de ces trois vols et de possession d'outils de cambriolage. Enfin, on lui attribue des vols de véhicules et des recels.

La sentence fait suite à une suggestion commune faite par son avocat Me Louis R. Lupien et le procureur de la Couronne Me Benoît Larouche.

Quant aux deux présumés complices, Stéphane Gauthier revient en cour mercredi pour une révision de cautionnement alors que le dossier de Pierre Tremblay a été reporté au 18 septembre.

nancy.massicotte@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer