Un vol qui fait rager des entrepreneurs

Jason et Luc Lefebvre, propriétaires de l'entreprise Constructions...

Agrandir

Jason et Luc Lefebvre, propriétaires de l'entreprise Constructions JL Lefebvre, devant une remorque similaire (bien que un peu plus petite) à celle qui a été volée.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les frères Luc et Jason Lefebvre ont de quoi être en colère. Les deux entrepreneurs généraux de Trois-Rivières, propriétaires de l'entreprise Constructions JL Lefebvre, se sont fait voler une remorque de chantier avec les outils qu'elle contenait. En dénonçant ce geste, ils veulent alerter la population afin qu'elle demeure vigilante et peut-être les aider à la retrouver. Ceux-ci offrent même sur Facebook une récompense de 1000 $ à celui qui permettra de retrouver la remorque.

«Ceux qui ont fait ça ne sont pas brillants, ils ne pensent pas aux conséquences sur l'entreprise et sur les travailleurs. Ils s'attaquent à une petite compagnie», lance Luc Lefebvre, qui indique que des travailleurs ont perdu une journée de travail vendredi. «La construction est difficile à Trois-Rivières, on n'a pas besoin de ça.»

«On travaille fort pour pouvoir acquérir du matériel afin d'être plus compétitif», déplore pour sa part Jason Lefebvre.

La remorque était stationnée sur le boulevard Thibeau près d'un commerce où l'entreprise exécute présentement un contrat. Comme le secteur est très achalandé et que le chantier est près de deux stations-service avec caméras de surveillance, les entrepreneurs ont jugé qu'ils pouvaient laisser à cet endroit la remorque de 20 pieds utilisée pour le contrat.

«Elle était en évidence pour les automobilistes et elle est bien lettrée. On se disait que ça nous ferait un peu de pub», explique Luc Lefebvre en précisant qu'il ne s'agit pas d'une procédure habituelle. «On ne laisse normalement jamais nos remorques sur place.»

La visibilité souhaitée était d'ailleurs au rendez-vous. De nombreux automobilistes qui circulent sur cette artère routière du secteur Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières en ont d'ailleurs parlé aux entrepreneurs.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un ou des voleurs ont coupé les cadenas et sont partis avec la remorque et son contenu. Le tout d'une valeur d'environ 20 000 $.

«Quand je suis arrivé sur le chantier à 6 h 45 le matin, elle n'était plus là. J'ai téléphoné à mon frère pour savoir s'il ne l'avait pas prise. C'est là qu'on s'est rendu compte qu'on se l'était fait voler», précise Luc Lefebvre.

Après avoir alerté les policiers de la Sécurité publique de Trois-Rivières, les entrepreneurs ont mis sur Facebook une photo de la remorque noire où on peut y lire le nom de l'entreprise en lettres blanches et jaunes. Hier, quelques milliers de personnes avaient partagé l'avis de recherche.

D'ailleurs, une dame qui a vu la publication affirme avoir aperçu la remorque sur l'autoroute 640, dans la région de Montréal. De plus, les entrepreneurs ont eu toute une surprise en voyant une plieuse, un outil valant plus de 2000 $, identique à la leur en vente sur le site de revente Kijiji. Les enquêteurs en ont été alertés.

Jason Lefebvre souhaite que leur mésaventure inspire les autres entrepreneurs à demeurer vigilants. Selon lui, plus l'industrie est au courant des risques de vol, plus cela favorisera l'arrestation des personnes responsables. L'entrepreneur affirme que plusieurs vols similaires auraient été commis ces dernières semaines dans la région.

«Les entrepreneurs, nous sommes en compétition, c'est vrai, mais nous devons dans ces événements être solidaires. Si on se tient au courant, on va peut-être arriver à arrêter les responsables», soutient-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer