Chute mortelle à la résidence Manoir du Vieux-Moulin

Une chute mortelle, du septième étage de la résidence Manoir du Vieux-Moulin... (Photo: La Presse)

Agrandir

Photo: La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jonathan Cyrenne
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Une chute mortelle, du septième étage de la résidence Manoir du Vieux-Moulin dans le secteur Cap-de-la-Madeleine est survenue un peu avant 4 h 30 mercredi matin. Cet incident a créé tout un émoi dans l'édifice de dix étages. Il s'agirait d'un geste volontaire, selon la Sécurité publique de Trois-Rivières.

Ce sont des passants qui ont alerté les autorités du drame. À l'Office municipal d'habitation, propriétaire et responsable du bâtiment, on confirme que les ressources ont été déployées pour soutenir les résidents.

«Dès que nous avons eu l'information, aux petites heures du matin, on a envoyé notre équipe et on est entré en contact avec les services de santé», confie Marco Bélanger le directeur général de l'OMH. L'immeuble construit en 1973 compte 133 logements réservés aux personnes du troisième âge.

Sur place, plusieurs se questionnaient sur les événements. «Il était 4 h 24, j'ai entendu du bruit. Un passant a mentionné qu'une personne était tombée. Ensuite, les policiers sont venus cogner à ma porte afin de savoir de quelle chambre la personne était tombée. Il s'agissait de la résidente en haut de moi. Ce n'est pas une journée très agréable», confie une locataire.

Ce drame ne laisse pas insensibles les intervenants du milieu qui rappellent que des ressources sont offertes aux personnes en détresse. «À l'OMH, on offre des services sociaux et communautaires. Nous avons une intervenante, à temps plein, pour répondre aux plaintes et aux demandes d'aide de l'ensemble de nos locataires. Ces gens-là sont orientés vers les ressources pour répondre à leurs besoins. J'ai une travailleuse sociale et une infirmière qui sont affectées aux personnes âgées. Ces deux dames visitent toutes les habitations à loyer modique régulièrement. Les personnes plus vulnérables sont rencontrées par nos intervenantes. Nous avons une table de concertation d'organismes associés aux personnes âgées», ajoute M. Bélanger.

D'autres ressources sont disponibles en Mauricie et au Centre-du-Québec. Des centres de prévention du suicide sont en place à La Tuque, Trois-Rivières, Shawinigan et dans les MRC de Bécancour, des Chenaux, Nicolet-Yamaska, Drummond et Arthabaska. Les personnes suicidaires, leurs proches et les personnes endeuillées par un suicide peuvent contacter, en tout temps, ces organismes via le 1-866-APPELLE (277-3553).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer