Tentative de contact sexuel: Courtemanche demeurera détenu

Alexandre Courtemanche... (Facebook)

Agrandir

Alexandre Courtemanche

Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Alexandre Courtemanche, cet individu de La Tuque accusé d'avoir tenté de commettre un contact sexuel, était de retour devant le juge, mercredi, pour son enquête sur remise en liberté.  Le juge Guy Lambert a ordonné que l'homme de 25 ans demeure détenu et, sur une suggestion des deux avocats, qu'il soit évalué sur sa responsabilité criminelle.

Des témoins de la scène auraient affirmé que l'individu se parlait à lui-même et qu'il parlait de Dieu au moment des faits reprochés.

«Je ne parlerai pas des gestes, mais lorsqu'il a approché la mère de la victime, il semblait absent. [...] On a des raisons de croire qu'une évaluation serait appropriée dans le présent dossier», a souligné le procureur de la Couronne.

Questionné par le juge, l'accusé a souligné ne pas être suivi par un médecin et n'avoir aucun problème psychologique, mais a toutefois avoué avoir une consommation problématique d'alcool et de drogues, notamment de cocaïne, de méthamphétamine et de cannabis.

«À part tout le contexte actuel, je me sens sain d'esprit [...] C'est vraiment l'intoxication qui m'amène dans un état où je commets des actes qui sont illogiques et immoraux», a affirmé Alexandre Courtemanche.

«C'est vraiment un problème de dépendance chronique à l'alcool et à la drogue qui me pousse à poser des gestes et à réfléchir de façon totalement incohérente», a réitéré l'accusé un peu plus tard.

Alexandre Courtemanche est accusé d'avoir tenté de commettre un contact sexuel, de s'être livré à des voies de fait contre une ambulancière et d'avoir exercé des voies de fait contre un agent de la paix agissant dans l'exercice de ses fonctions.

Le jeune homme n'en est pas à ses premiers démêlés avec la justice, il avait notamment été accusé en 2011 de conduite dangereuse et de conduite avec les facultés affaiblies après avoir provoqué un accident qui avait fait les manchettes en 2011.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer