Agression d'une infirmière à La Tuque: Jonathan Jackson recouvre sa liberté

Le palais de justice de Shawinigan.... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le palais de justice de Shawinigan.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Jonathan Jackson, cet homme de 21 ans accusé de voies de fait causant des lésions et d'avoir proféré des menaces de mort a été remis en liberté, jeudi, aux termes de son enquête sur remise en liberté au palais de justice de Shawinigan.

Il devra toutefois se soumettre à de nombreuses conditions. Il devra garder la paix et avoir une bonne conduite. Il sera dans l'obligation de demeurer à l'adresse de sa mère et il ne pourra pas déménager sans obtenir la permission de la Cour. Il lui sera interdit de contacter la victime et le témoin, un employé de l'hôpital de La Tuque.

Il ne pourra pas consommer d'alcool ou en avoir en sa possession. Il lui sera également interdit d'avoir des drogues ou d'en consommer sauf des médicaments prescrits sous ordonnance médicale.

Il sera obligé de collaborer avec le Centre d'intégration communautaire. Il sera tenu de respecter le plan de traitement médical et de prendre sa médication. Il ne pourra posséder d'arme à feu, de substances explosives ou d'armes blanches.

Il sera contraint aussi de se présenter au poste de la Sûreté du Québec de La Tuque pour laprise de photos et d'empreintes digitales.

À la demande de la Couronne, il lui sera interdit de se présenter à l'hôpital de La Tuque, sauf pour une urgence et après en avoir avisé les policiers de la SQ. Il pourra cependant se présenter à la clinique externe de l'hôpital pour recevoir sa médication ou d'autres choses qui sont reliées à son traitement.

Il sera de retour devant le juge à La Tuque au mois de septembre pour la suite des procédures.

Rappelons qu'une infirmière, qui se trouvait seule, a été attaquée en mai dernier dans l'aile psychiatrique du centre hospitalier de La Tuque. Elle avait subi des blessures importantes.

L'incident avait été vivement dénoncé par le syndicat qui avait pointé les coupes budgétaires du gouvernement.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer