Infirmière attaquée à La Tuque: la Couronne s'oppose à la remise en liberté de l'accusé

Le palais de justice de Shawinigan.... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le palais de justice de Shawinigan.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Shawinigan) Jonathan Jackson, cet homme accusé d'avoir agressé une infirmière à La Tuque, était de retour devant le juge au palais de justice de Shawinigan, vendredi, après que les experts eurent complété l'évaluation psychiatrique sur sa responsabilité criminelle.

La Couronne s'est opposée à sa remise en liberté, il reviendra donc devant le tribunal la semaine prochaine afin de subir son enquête sur remise en liberté.

L'individu de 21 ans de La Tuque est accusé de voies de fait causant des lésions survenues le 4 mai 2015. Il est également accusé d'avoir proféré des menaces de mort.

Son avocat, Me Alain Blanchard, nous a confirmé son intention de présenter une défense de non-responsabilité criminelle pour son client, et ce, à la lumière de l'évaluation qui avait été demandée.

«Monsieur Jackson souffrait d'une maladie mentale au moment des événements qui lui sont reprochés à La Tuque et présentement la poursuite a certaines craintes quant à la remise en liberté de monsieur Jackson», a affirmé Me Blanchard.

Rappelons qu'une infirmière, qui se trouvait seule, a été attaquée en mai dernier dans l'aile psychiatrique du centre hospitalier de La Tuque. Elle avait subi des blessures importantes.

L'incident avait été vivement dénoncé par le syndicat qui avait pointé les coupes budgétaires du gouvernement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer