Proxénétisme: 30 mois de prison à Alain Leclerc

Une peine de 30 mois de pénitencier a été imposée à Alain Leclerc pour... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Une peine de 30 mois de pénitencier a été imposée à Alain Leclerc pour incitation à des contacts sexuels et proxénétisme avec des mineures.

Lors de son retour devant le tribunal, l'individu de 29 ans a en effet reconnu avoir incité une adolescente de 15 ans, qu'il voulait recruter comme escorte, à se livrer à des contactes sexuels avec lui. Il a aussi admis avoir marchandé les activités sexuelles d'une autre adolescente, âgée celle-ci de 16 ans, alors qu'il était sur le coup d'une probation.

Entre décembre 2014 et janvier 2015, il avait notamment offert à cette mineure de 16 ans d'offrir des services sexuels dans son logement du secteur Cap-de-la-Madeleine. Il avait d'ailleurs affiché sa photo sur Internet pour annoncer ses services. En retour, il s'était octroyé une part de 30 % des bénéfices. Il avait également agi comme proxénète avec une autre femme mais celle-ci est toutefois majeure. Il est à noter par ailleurs que Leclerc ne fait pas partie d'un gros réseau de prostitution; il a plutôt agi de façon isolée.

Leclerc a donc écopé d'une peine de 30 mois de prison pour ses crimes. Toutefois, compte tenu de sa détention préventive, il lui reste 26 mois à faire. Il sera par ailleurs inscrit au Registre des délinquants sexuels à perpétuité.

Notons qu'il avait déjà été condamné à une peine de prison dans le passé pour avoir harcelé son ex-conjointe à plusieurs reprises. Il avait brisé à quatre reprises des promesses, des engagements et des conditions de ne pas la contacter.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer