Bourrasque destructrice à Saint-Zéphirin de Courval

La bourrasque qui a soufflé sur Saint-Zéphirin de... (Photo: Yves Bourassa)

Agrandir

La bourrasque qui a soufflé sur Saint-Zéphirin de Courval a détruit une grange située sur le rang Sainte-Geneviève.

Photo: Yves Bourassa

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Nicolet) Les vents ont soufflé fort en fin de semaine à Saint-Zéphirin de Courval, une petite municipalité de 737 habitants située à 25 kilomètres de Nicolet. Si fort que certains bâtiments n'ont pas résisté à la puissance de l'élément destructeur. Sans crier gare, dame Nature a lâché sont fiel, emportant avec elle balançoire et grange sur le rang Sainte-Geneviève.

Témoin de la scène, Yves Bourassa a bien cru que la balançoire qui se trouvait dans son jardin allait s'inviter bien malgré lui au coeur de son salon.

«Le tout a commencé vers 14 h 15, le ciel est devenu très gris et il s'est mis à pleuvoir beaucoup. Tout d'un coup, le vent s'est levé, mais sans plus. Après quelques minutes, la pluie est devenue tellement forte et le vent s'est mis a souffler très fort. J'étais assis près de la vitrine lorsque j'ai vu la balançoire s'élever dans les airs. J'étais certain qu'elle aboutirait dans la vitrine, mais par chance elle a dévié sur la cheminée du foyer. Je suis resté surpris, car elle était attachée par quatre poteaux de fer. Nous entendions le vent gronder très fort.»

Comme si ce n'était pas assez, la grange érigée sur le terrain de son voisin n'a pas résisté aux vents dominants.

En cinq petites minutes, le mal était fait, le vent laissant sa place au calme plat. 

«Quand les vents ont cessé, je suis allé voir et il ne restait que des décombres, témoigne M. Bourassa. Un des murs de la grange est venu frapper l'étable et a causé des dégâts sur le toit de l'étable. Par chance, aucun animal n'a été blessé. Tout cela s'est passé bien vite. Quand la mini-tornade est passée, les vents ont aussitôt cessé. C'était comme si cela avait passé en ligne droite, car il y a eu peu de dommages chez les autres voisins», souligne M. Bourassa.

Notons qu'Environnement Canada a enregistré des rafales de vent pouvant atteindre près de 50 kilomètres à l'heure pour la région de Nicolet, samedi vers 14 h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer