Christian Hould arrêté pour pornographie juvénile

Christian Hould... (Photo: LinkedIn)

Agrandir

Christian Hould

Photo: LinkedIn

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La Sûreté du Québec a mis la main au collet, mercredi, d'un homme en lien avec la possession de matériel de pornographie juvénile.

Le suspect est Christian Hould, 57 ans de Bécancour. À la suite d'une perquisition menée à son domicile mercredi matin, du matériel informatique a été saisi par les policiers des Services des enquêtes régionales. Le suspect a été arrêté et conduit au palais de justice de Trois-Rivières pour sa comparution. 

Il fait face à des accusations de possession et d'avoir accédé à du matériel de pornographie juvénile à partir de ses deux résidences, soit celles de Bécancour et de Montréal. Les faits qui lui sont reprochés auraient été commis entre le 12 février 2015 et le 20 mai 2015. Il est également accusé d'entreposage négligent d'un fusil de calibre .12.

Comme il n'a aucun antécédent, la Couronne ne s'est pas objectée à sa remise en liberté durant les procédures judiciaires. M. Hould, qui est défendu par Me Jules Ricard, devra cependant respecter plusieurs conditions. Outre les conditions usuelles de garder la paix et avoir une bonne conduite, il devra notamment permettre aux policiers d'avoir accès sans préavis à ses domiciles entre 9h et 21 h pour s'assurer du respect des conditions, tout particulièrement en ce qui concerne l'interdiction d'avoir un ordinateur et d'accéder à Internet. En fait, il peut avoir accès à Internet et utiliser un ordinateur seulement sur les lieux de son travail et pour les fins de celui-ci. 

Il lui est également interdit de se trouver en présence de jeunes de 16 ans et moins et de se rendre dans des lieux publics susceptibles de regrouper ceux-ci, à moins qu'il ne soit accompagné d'un adulte informé des présentes accusations. Finalement, il ne peut occuper un emploi qui le placerait en présence de jeunes. 

Sa cause a été reportée au 22 septembre pour permettre aux parties de compléter la communication de la preuve.  

Rappelons que toute information sur ce type de crime peut être communiquée à la Centrale de l'information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer