Festival des feux de broussaille

Si la résidence située au 301, 7e rue... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Si la résidence située au 301, 7e rue à Notre-Dame-du-Mont-Carmel n'a pas été touchée par les flammes d'un feu de broussaille, le petit garage dressé à proximité n'a pas eu cette chance.

Photo: Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Un incendie alimenté par de la broussaille aurait pu causer des dégâts importants à une résidence située à proximité du lac Doucet à Notre-Dame-du-Mont-Carmel. Si ce n'avait été de la promptitude des pompiers de la Municipalité et de leurs collègues de Saint-Maurice appelés en renfort, la maison tenant pignon au 301, 7e rue aurait pu passer sous la langue des flammes. D'autres foyers ont également été allumés un peu partout en région.

Les premières étincelles sont apparues vers 13h30 et se sont rapidement étendues, considérant la température chaude et l'herbe sèche. En quelques minutes, les flammes léchaient un garage dressé à moins de 10 mètres de la résidence qui, heureusement, n'a pas été touchée. Le garage a été lourdement endommagé. Une douzaine de pompiers de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, épaulés par huit pompiers de la Municipalité de Saint-Maurice, ont combattu sang et eau pour limiter les dommages.

Selon le Service d'incendie de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, le brasier s'est propagé sur une superficie d'environ 6000 mètres carrés au point le plus chaud du sinistre. Par chance, un point d'eau creusé à proximité a facilité le travail des premiers intervenants. Ces derniers lancé un appel de renfort aux pompiers forestiers de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) pour s'assurer que les flammes ne renaissent pas de leurs cendres. Les avions citernes CL-215 n'ont pas eu à intervenir.

Par ailleurs, une quinzaine de pompiers de Saint-Étienne-des-Grès se sont déplacés lundi après-midi pour contenir un autre feu de broussaille, cette fois à la hauteur du 590, rue Principale. Même si les sapeurs se sont rendus sur place sans tarder, les flammes se sont propagées sur une superficie de 0,1 hectare, grimpant aux arbres avoisinants. Les pompiers forestiers de la SOPFEU se sont également déplacés pour constater que le brasier était déjà maîtrisé.

À Trois-Rivières, le Service des opérations incendies a dû intervenir à 6 reprises depuis deux jours pour éteindre des incendies de broussaille mineurs qui n'ont causé aucun dégât matériel, entre autres à proximité du centre commercial Les Rivières. Des articles de fumeur pourraient être à l'origine de ces petits brasiers.

À la SOPFEU, on suggère d'éviter tout brûlage des rebuts de terrain, branches mortes, feuilles, herbes sèches. Une mise en garde avait été lancée à la population la semaine dernière. Malgré tout, plusieurs feux ont été enregistrés en fin de semaine, atteignant plus de 60 hectares de végétation. Parmi eux, deux incendies dans la région de Shawinigan ont nécessité l'apport des avions citernes de la SOPFEU au cours des derniers jours.

Depuis l'arrivée du printemps, on dénombre 78 incendies et 80,8 hectares de forêt affectés dans la zone de protection intensive. Le danger d'incendie est considéré comme modéré partout en Mauricie et au Centre-du-Québec. Pour l'heure, aucun feu actif ne sévit sur le territoire.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer