21 chefs d'accusation portés contre Yvon Perreault

L'ex-conseiller fraternel des Chevaliers de Colomb, Yvon Perreault.... (Photo: Journal L'Action)

Agrandir

L'ex-conseiller fraternel des Chevaliers de Colomb, Yvon Perreault.

Photo: Journal L'Action

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Yvon Perreault, cet homme d'affaires de 70 ans arrêté par la Sûreté du Québec plus tôt cette semaine à Joliette pour des fraudes de plus de 500 000 $, a formellement comparu, mercredi, au palais de justice de Shawinigan.

Pas moins de 21 chefs de fraude de plus de 5000 $ ont été portés contre lui.

L'homme a cependant pu reprendre sa liberté pour la durée des procédures judiciaires. Il devra toutefois respecter plusieurs engagements dont garder la paix et avoir une bonne conduite, demeurer chez lui à Joliette, ne pas quitter le Québec sans en avoir la permission, ne pas communiquer avec les présumées victimes ni se rendre à leur résidence.

Il lui est également interdit d'avoir en sa possession des documents bancaires, comme des chèques, des cartes de crédit, des cartes de débit et des traites bancaires à moins qu'ils ne soient libellés à son nom. De même, il ne pourra occuper un emploi relié à la vente de produits financiers.

Il devra revenir en cour le 26 juin.

Rappelons que cet ex-conseiller fraternel des Chevaliers de Colomb de Saint-Tite aurait soutiré à ses clients des sommes estimées à plus de 500 000 $ par le biais d'une fraude de type Ponzi.

Selon la SQ, 25 victimes se seraient manifestées à ce jour, dont plusieurs proviennent de la région. Elles auraient investi des montants allant de 500 à 222 000 $ en croyant effectuer des placements en bonne et due forme.

À ne pas confondre

(GD) - Nous tenons à préciser qu'Yvon Perreault, arrêté mardi pour fraude et dont il est question dans le texte ci-haut, n'est pas celui à la tête des Entreprises Yvon Perreault. L'homme d'affaires de la région, qui n'est nullement associé aux fraudes qu'auraient commises son homonyme, possède trois résidences pour personnes âgées en Mauricie et au Centre-du-Québec, soit les résidences de L'Arche et Saint-Louis-de-Gonzague à Shawinigan ainsi que la résidence Saint-Joseph à Nicolet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer