Vols dans des Pharmaprix: quatre Polonais formellement accusés

Les quatre Polonais qui ont été arrêtés mardi pour avoir volé du parfum et... (Émilie O'Connor, Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Émilie O'Connor, Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les quatre Polonais qui ont été arrêtés mardi pour avoir volé du parfum et autres produits dans une pharmacie ont comparu, mercredi après-midi, au palais de justice de Trois-Rivières.

Maciej Jedynak, Sebastian Jedynak, Zofia Jedynak et Krystian Wojciechowski ont été accusés de deux vols commis le 14 avril aux pharmacies Pharmaprix des boulevards Jean-XXIII et des Forges à Trois-Rivières. Les Jedynak doivent également répondre à un chef de bris d'engagement pour ne pas avoir respecté la condition leur interdisant de communiquer entre eux.

Comme trois d'entre eux ne parlent ni anglais, ni français, il a fallu faire appel à une interprète pour traduire du polonais au français lors de leur comparution au palais de justice. Ils ont tous les quatre plaidé non coupables aux accusations portées contre eux.

La Couronne ne s'est pas objectée à leur remise en liberté. Par contre, les quatre suspects devront respecter certaines conditions. Outre un engagement personnel de 1000 $ chacun avec dépôt, les Polonais devront garder la paix et avoir une bonne conduite, demeurer à leur domicile en Ontario, ne pas avoir de documents bancaires en leur possession comme des cartes de crédit, des cartes de débit, des chèques ou des traites bancaires à moins qu'ils ne soient libellés à leur nom. Enfin, il leur est strictement interdit de revenir au Québec, sauf dans le cadre des procédures judiciaires.

Leur cause a été reportée au 22 juin.

Tel que l'a expliqué, mercredi, l'agent Michel Letarte, porte-parole de la Sécurité publique de Trois-Rivières, les quatre individus se sont rendus à la pharmacie Pharmaprix du boulevard Jean-XXIII. En utilisant le stratagème de la diversion, ils ont réussi à s'emparer de bouteilles de parfum.

Les policiers ont donc été appelés sur place pour recueillir la plainte de vol. Or, pendant ce temps, les autres Pharmaprix de la région étaient informés du délit qui venait d'être commis. Les suspects ont alors été repérés dans la succursale du boulevard Thibeau. Sentant la soupe chaude, ils ont quitté les lieux sans rien voler. Grâce à la description du véhicule qui avait été fournie et qui était immatriculée en Ontario, les policiers ont été en mesure de les retracer rapidement et de procéder à leur arrestation sur la rue Du Parc.

Près de 2000 $ de bouteilles de parfum et autres produits ont été retrouvés en leur possession. Des articles avaient notamment été volés au Pharmaprix du boulevard des Forges le même jour.

La Sécurité publique de Trois-Rivières avait décidé de les garder détenus jusqu'à leur comparution puisqu'ils n'auraient pas encore de statut légal à titre de résidents permanents ou de citoyens Canadiens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer