Opération Mâchoire: trois autres motards plaident coupables

Le palais de justice de Shawinigan.... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le palais de justice de Shawinigan.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Trois individus arrêtés dans le cadre de l'opération Mâchoire ont enregistré des plaidoyers de culpabilité, lundi, au palais de justice de Shawinigan et 14 autres ont renoncé à la tenue de leur enquête préliminaire.

En effet, alors que l'enquête préliminaire de plusieurs suspects reliés aux motards criminalisés devait commencer (deux semaines avaient été prévues à cet effet), trois d'entre eux ont plutôt disposé de leurs dossiers alors que d'autres ont choisi d'aller directement à procès.

Ainsi, Kevin Bellavance a plaidé coupable à des chefs de trafic et complot pour trafic de substances chimiques, trafic de cannabis et gangstérisme.

Son rôle au sein de l'organisation dirigée par Martin Grenier consistait à fournir des stupéfiants à des revendeurs du secteur Grand-Mère, à faire de la collecte, à s'occuper d'un entrepôt où de la marijuana était produite et enfin, de faire la comptabilité des salaires des membres de l'organisation.

Il a écopé d'une peine de 54 mois de prison pour ses crimes. Compte tenu de sa détention préventive(10 mois calculés à temps et demi), il lui reste donc 39 mois à faire.

Stéphane Dubé a pour sa part plaidé coupable à des chefs de trafic et complot pour trafic de substances chimiques. Il a aussi admis s être livré à des voies de fait le 19 mai 2014 pour le compte de Martin Grenier, dont il était considéré comme le bras droit. Il a aussi agi comme «runner» et revendeur dans cette organisation.

Sa sentence est de 37 mois et demi. En tenant compte de sa détention préventive, il lui reste 22 mois et demi à faire.

Enfin, Stéphane Gélinas Leclerc a plaidé coupable aux mêmes chefs d'accusation, soit complot pour trafic et trafic de drogues chimiques. Tout comme sa conjointe Sonia Dupont, qui a également été arrêtée, on lui reproche d'avoir vendu des quantités importantes de stupéfiants à partir de son domicile de Grand-Mère. Il devra pour sa part purger 33 mois de prison, donc 18 mois à partir de maintenant compte tenu de sa détention préventive.

Il s'agissait toutes de peines issues de suggestions communes faites par les avocats au dossier et qui ont été entérinées par le juge Rémi Bouchard.

Notons qu'à ce jour, on compte maintenant huit personnes qui ont disposé de leurs dossiers et qui ont pris le chemin de la prison dans le cadre de cette vaste opération de l'Escouade régionale mixte contre des motards criminalisés en émergence. Martin Grenier est celui qui a écopé de la plus grosse sentence avec 78 mois de prison.

Par ailleurs, Roger Bellavance, Réal Bissonnette, Daniel Bolduc, Carole Buisson, Nathalie Demontigny, Jacques Chauvette, Nicholas Denis, Sonia Dupont, Louise Morin, Kevin Gagnon-Roy, Steve Moreau, Luc Marcotte, Éric Naudi et Donald Roy ont choisi de ne pas avoir d'enquête préliminaire. Leur cause a été reportée pour la forme au 13 mai.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer