Services sexuels: nouvelles accusations contre Alain Leclerc

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) De nouvelles accusations ont été portées contre Alain Leclerc, 28 ans, en lien avec la marchandisation des activités sexuelles d'une mineure.

La procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Catherine Roberge, a en effet autorisé le dépôt de quatre nouveaux chefs contre Alain Leclerc dont certains sont passibles d'une peine minimale de cinq ans d'emprisonnement s'il est reconnu coupable.

Il est accusé d'avoir bénéficié d'un avantage matériel par la perpétration d'une infraction, en l'occurrence des services sexuels d'une personne de moins de 18 ans, et ce, entre le 6 décembre 2014 et le 15 janvier 2015.

On lui reproche aussi d'avoir amené une adolescente à offrir des services sexuels moyennant rétribution, d'avoir recruté une autre adolescente en vue de faciliter la commission d'actes sexuels, toujours pour de l'argent. Enfin, il est accusé d'avoir sciemment fait de la publicité pour offrir des services sexuels.

Ces nouvelles accusations viennent donc se rajouter aux autres chefs portés pour des agressions sexuelles, contacts sexuels et incitation à des contacts sexuels sur l'une des deux adolescentes. Le chef d'incitation à la prostitution qui avait été porté initialement a par ailleurs été retiré en raison des nouvelles dispositions de la loi dans le domaine.

Alain Leclerc, qui est détenu depuis son arrestation la semaine dernière, sera ramené en cour ce vendredi pour comparaître sur les nouveaux chefs. Son enquête sur caution a également été fixée ce même jour.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer