Opération nationale pour contrer les distractions au volant

L'utilisation du cellulaire au volant a représenté une des principales causes... (Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'utilisation du cellulaire au volant a représenté une des principales causes de collisions sur l'ensemble du territoire québécois en 2014.

Pour mettre un frein au texto sur la route, les patrouilleurs de l'ensemble des service de police québécois mèneront  une opération en sécurité routière qui ciblera les distractions au volant, particulièrement l'utilisation du téléphone cellulaire. Elle se déroulera du 23 au 29 mars prochains. 

Il y aura autant des activités de sensibilisation que des interventions. Selon la Sûreté du Québec, parler au téléphone ou envoyer des textos  «réduit considérablement l'attention et la concentration du conducteur, en plus d'augmenter les risques de commettre d'autres infractions au Code de la sécurité routière (CSR)». 

Écrire un texto tout en conduisant peut augmenter jusqu'à 23 fois le risque de provoquer une collision. En plus de se mettre en danger, les amateurs du texto au volant pourraient aussi écoper d'une amende salée. Tout conducteur qui tient en main un appareil ayant une fonction téléphonique s'expose à une amende de 120 $ et à 3 points d'inaptitude.

Cette opération est organisée par la Sûreté du Québec, l'Association des directeurs de police du Québec, le Service de police de la Ville de Montréal et la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer