Motards à Shawinigan: une enquête préliminaire en avril

Les policiers avaient procédé à une vingtaine de... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les policiers avaient procédé à une vingtaine de perquisitions dans le cadre de l'opération Mâchoire.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Le groupe de motards criminalisés en émergence, qui avait été démantelé en juin 2014 dans le cadre de l'opération Mâchoire, était de retour devant le tribunal, lundi, à Shawinigan.

Toutefois, la journée a surtout été l'occasion pour les avocats de la défense et de la Couronne de discuter entre eux du déroulement de l'enquête préliminaire, qui devrait se tenir dans les semaines du 13 avril et du 11 mai.

Il n'est pas impossible non plus que certains accusés disposent de leurs dossiers le 10 avril prochain. Pas moins de 25 personnes avaient été arrêtées par l'Escouade régionale mixte de la Mauricie lors de cette frappe, dont la présumée tête dirigeante du réseau, Martin Grenier, 34 ans de Shawinigan. Ce groupe visait le contrôle de la vente de stupéfiants principalement à Shawinigan et aussi à Trois-Rivières. Ils sont tous accusés de possession de stupéfiants, trafic de stupéfiants et complot pour trafic. Certains d'entre eux font aussi face à des accusations de gangstérisme. Du nombre, certains membres du groupe ont déjà été remis en liberté mais sous conditions alors que d'autres sont demeurés détenus. L'opération Mâchoire avait permis de saisir plus de deux kilos de cocaïne, plus de 35 000 comprimés de méthamphétamine, près d'un kilo de cannabis, plusieurs dizaines de milliers de dollars, des armes, des téléphones cellulaires, de l'équipement relié à la revente de stupéfiants et des vêtements aux couleurs des Hells Angels.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer