Pronographie juvénile: Mathieu Sébastien Roy dispose de ses dossiers

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Mathieu Sébastien Roy a disposé, mercredi, de l'ensemble de ses dossiers en matière de pornographie juvénile lors de son retour devant le tribunal.

En présence de son avocate, Me Pénélope Provencher, il a en effet plaidé coupable d'avoir eu en sa possession, d'avoir accédé et d'avoir produit des fichiers de pornographie juvénile entre le 1er mars 2014 et le 2 décembre 2014. Il a aussi reconnu avoir brisé des conditions de remise en liberté en utilisant un ordinateur et en se rendant sur Internet. Quant au chef de voyeurisme qui avait été porté contre lui, il a fait l'objet d'un arrêt des procédures.

On se rappellera que ce récidiviste en matière de pornographie juvénile avait été arrêté une deuxième fois le 2 décembre dernier et ce, même s'il était en liberté sous conditions et en attente d'une sentence pour des infractions de même nature. Du matériel informatique avait en effet été saisi à sa résidence, ce qui avait conduit au dépôt de nouvelles accusations. On avait retrouvé près de 20 000 fichiers illégaux dans son ordinateur.

Dès lors, il n'avait pu reprendre sa liberté contrairement à la première fois.

Mercredi, les parties ont convenu de reporter la sentence dans tous ses dossiers au 20 avril en attente du rapport présentenciel.

Sa première arrestation remonte en novembre 2013. Un an plus tard, il avait plaidé coupable à des chefs d'avoir accédé à de la pornographie juvénile et d'en avoir eu en sa possession entre juillet et octobre 2013. Les policiers avaient saisi des milliers de fichiers de pornographie juvénile à son domicile.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer