Stéphane Lambert formellement accusé de menaces

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Stéphane Lambert, ce citoyen de Louiseville qui a perturbé la dernière séance du conseil municipal, devra répondre de ses actes devant la justice.

Il a formellement été accusé, mardi, de menaces à l'encontre du conseiller André Lamy et de bris d'engagements pour avoir consommé de l'alcool ou en avoir eu en sa possession.

Rappelons que lundi soir, il s'est pointé à l'hôtel de ville de Louiseville pendant la séance du conseil. Il a alors apostrophé le maire Yvon Deshaies pour lui dire qu'il avait besoin de son aide pour se trouver un emploi. À plusieurs reprises, le maire l'a invité à s'asseoir, en lui disant qu'il le rencontrerait après la séance mais ce ne fut pas suffisant.

Stéphane Lambert est devenu plus agité, commentant à haute voix certains points de la rencontre en dépit des nombreux rappels à l'ordre du maire. Et lorsque le conseiller André Lamy lui a ordonné de se taire, le suspect a carrément brandi le poing et a menacé de lui casser les dents. Il s'est même approché de la table du conseil. Il a finalement été ramené au calme par des gens qui assistaient à la séance.

Le suspect a plus tard été interpellé par des agents de la Sûreté du Québec et conduit au poste de police où il a passé la nuit. André Lamy a fait savoir qu'il porterait une plainte pour menaces. La directrice générale de la Ville, Sonia Desaulniers, voulait pour sa part déposer une autre plainte pour avoir troublé la paix.

Ce sont finalement les chefs de menaces et bris d'engagements qui ont été autorisés par la Couronne. Lors de la comparution du prévenu hier, il y a cependant eu une objection à sa remise en liberté. Stéphane Lambert a en effet des antécédents judiciaires pour conduite avec les facultés affaiblies, conduite durant interdiction, menaces, voies de fait, et des causes pendantes de même nature pour menaces et bris d'engagements. Il sera ramené en cour ce matin pour son enquête sur caution.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer