Une septuagénaire perd la vie dans un accident à Deschaillons

Une dame a perdu la vie dans une... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Une dame a perdu la vie dans une violente collision, sur la route 265, à Deschaillons.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Manon Beaudoin, 71 ans, a perdu la vie dans une violente collision survenue vers 13 h, lundi, sur la route 265, près de la rivière Du Chêne, entre Deschaillons-sur-Saint-Laurent et Parisville. Elle aurait vraisemblablement perdu le contrôle de son véhicule après  avoir roulé sur une lame de neige.

«La femme, qui circulait en direction sud, aurait possiblement dévié de sa trajectoire après avoir passé dans une lame de neige. Elle s'est retrouvée en sens inverse. Son côté passager a été heurté de plein fouet par un véhicule», explique le sergent Hugo Fournier, porte-parole de la Sûreté du Québec. «La route était enneigée au moment de l'accident et de forts vents soufflaient», note le sergent Fournier.

La voiture de la dame a terminé sa course dans un fossé. Ce sont les pompiers qui ont dû l'extirper de son véhicule à l'aide des pinces de désincarcération. La résidante de Parisville a été conduite au Centre Fortierville où son décès n'a pu qu'être constaté. Le conducteur de l'autre véhicule, qui serait âgé d'une cinquantaine d'années, aurait subi des blessures mineures. Il a été transporté au Centre hospitalier régional de Trois-Rivières. 

La route 265 a été fermée à la circulation pendant plusieurs heures. 

D'autres accidents sont survenus au courant de la journée de lundi  alors que les routes étaient glacées ou enneigées à certains endroits. Un semi-remorque a d'ailleurs fait une sortie de route sur l'autoroute 55, à Shawinigan, vers 3 h, dans la nuit de dimanche à lundi. Le camion transportant des copeaux de bois s'est renversé sur le terre-plein central. 

Les deux voies en direction nord de l'autoroute ont été fermées en matinée, mais les véhicules pouvaient circuler sur l'accotement. La situation n'a été rétablie que peu avant midi. 

Les derniers jours n'ont pas été faciles sur les routes de la région, particulièrement au Centre-du-Québec alors que cinq carambolages se sont produits dans l'après-midi de dimanche sur l'autoroute 20 faisant six blessés. Il faut dire que le froid nuit grandement à l'entretien des routes. 

«Lorsqu'il y a  plusieurs journées froides, la chaussée durcit. Les opérations de déglaçage sont donc plus compliquées. Les sels de voirie deviennent inefficaces à - 20 degrés Celsius. De notre côté, on change les mélanges. On y va avec de l'abrasif qui est du sable et aussi de la pierre concassée. Le problème, c'est lorsqu'il y a des vents violents comme c'est le cas en ce moment.  Il y a un autre facteur qui est ultra important, c'est l'adhérence des pneus qui n'est pas la même par grand froid. Même chose pour l'adhérence de la route, c'est donc une double problématique», explique Jean Lamarche, porte-parole du ministère des Transports.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer