Comfort renonce à son enquête sur remise en liberté

Ben Dean Comfort, arrêté en janvier dans une cause de stupéfiants, demeure... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Ben Dean Comfort, arrêté en janvier dans une cause de stupéfiants, demeure derrière les barreaux. L'individu de Bécancour a renoncé jeudi à la tenue de son enquête sur remise en liberté et a choisi d'aller directement à l'étape de l'enquête préliminaire qui aura lieu le 18 mars au palais de justice de Trois-Rivières.

Cet homme de 54 ans a été accusé le 9 janvier de production de cannabis entre janvier 2011 et janvier 2015 et de possession de stupéfiants dans le but de trafic. L'ampleur de ses antécédents judiciaires avait incité la Couronne à s'opposer à sa remise en liberté.

Comfort a été conduit devant les tribunaux à la suite d'une frappe policière qui a eu lieu le 8 janvier. La Sûreté du Québec a découvert une serre de cannabis dans le garage situé à l'arrière de la résidence du prévenu sur le chemin des Milans, dans le secteur de Gentilly.

La police a saisi plus de 500 plants de cannabis.

Du matériel de production, du cannabis en vrac et des cocottes ensachées prêtes à la revente ont également été perquisitionnés durant cette opération policière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer