Accident sur une terre à bois: la victime est un éminent cardiologue

Le réputé cardiologue Luc Bilodeau, originaire de Shawinigan,... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Le réputé cardiologue Luc Bilodeau, originaire de Shawinigan, a perdu la vie lors d'un accident sur sa terre à bois de Saint-Mathieu-du-Parc, samedi.

Photo: Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

La communauté médicale a perdu un de ses éminents représentants avec le décès accidentel, samedi à Saint-Mathieu-du-Parc, du docteur Luc Bilodeau, 53 ans. Originaire de Shawinigan, le réputé cardiologue rattaché à l'hôpital Royal Victoria de Montréal est décédé en abattant un arbre sur sa terre à bois à proximité du lac en Croix, où se trouvait son chalet.

«Mon père avait fait bâtir ce chalet, et c'était maintenant à Luc. C'était son paradis. Il allait là pour se ressourcer après ses longues semaines de travail», raconte le frère cadet du défunt, Marc Bilodeau, lui aussi médecin. Leur père Henri a également laissé sa marque comme cardiologue à Shawinigan et dans les environs, et leur grand père Joseph-Arthur fut maire de Shawinigan entre 1936 et 1944.

«Luc était très, très, très attaché à la Mauricie et aux gens de la Mauricie», insiste Marc Bilodeau en parlant de son frère qui a fréquenté le Séminaire Sainte-Marie et le Collège Shawinigan avant de s'inscrire en médecine à l'Université Laval. Il s'est par la suite perfectionné en Alabama, pour un total de 13 années d'études de la médecine. Luc Bilodeau a amorcé sa carrière à l'Institut de cardiologie de Montréal avant d'intégrer l'équipe de l'hôpital Royal Victoria du Centre universitaire de santé McGill.

En 2011, le médecin shawiniganais avait fait la manchette par le biais des louanges du chanteur Sylvain Cossette qui avait retrouvé la santé grâce à l'opération pratiquée sur une de ses artères bloquée à 100 %. «Mon petit miracle à moi», avait alors formulé le chanteur originaire de Grand-Mère pour décrire l'intervention du docteur Bilodeau, qu'il qualifiait de «top du top» dans son domaine.

Lundi, Sylvain Cossette était ébranlé en commentant la disparition de son cardiologue. «Je suis extrêmement bouleversé depuis dimanche quand la famille m'a contacté pour m'informer. Je suis fortement troublé par son décès. Le docteur Bilodeau a été une personne très importante dans ma vie. Il a réussi sur moi une opération vraiment délicate. Il a été très généreux avec moi chaque fois que j'ai eu besoin de lui. Je devais le voir bientôt», partage le chanteur qui avait subi une autre intervention l'an dernier.

«C'est une tragédie au niveau humain et au niveau médical. C'était un passionné, c'était un chercheur qui voulait laisser sa marque», ajoute-t-il. Sachant qu'il partageait avec son cardiologue un amour pour les guitares, Sylvain Cossette avait offert une pièce de sa collection à Luc Bilodeau. «Il est venu voir un de mes spectacles et je lui ai donné une de mes guitares de collection. C'est la première fois que je l'ai vu désarmé! Comme s'il était habitué de donner, mais pas de recevoir.»

Le frère du défunt, l'hépatologue Marc Bilodeau, admirait visiblement le travail de son frère: «Il était extrêmement habile de ses mains. Comme cardiologue d'intervention, il était sur la dernière ligne, quand les autres ne pouvaient rien faire. Lui, il réussissait à faire l'impossible. Il a aussi développé des nouveaux outils pour les gens qui ont des problèmes cardiaques. Il se promenait à travers le monde pour les présenter.»

Le docteur Bilodeau laisse dans le deuil sa conjointe Nathalie Chrétien et leurs deux enfants de huit et dix ans. Les détails concernant les funérailles ne sont pas encore connus, mais les derniers hommages seront rendus à Montréal.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer