Incendie mortel: la mère est aussi décédée

Des peluches ont été déposées face au logement... (Photo: Éric Beaupré)

Agrandir

Des peluches ont été déposées face au logement où deux petits garçons et leur mère sont décédés à la suite d'un incendie.

Photo: Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Drummondville) Deux frères âgés de 4 et 7 ans sont décédés dans un incendie survenu vendredi, vers 18h30, à Drummondville. Après avoir été dans un état critique toute la fin de semaine, leur mère est également morte de ses blessures dimanche. Un poupon âgé d'à peine quelques jours se bat toujours pour sa vie à l'Hôtel-Dieu de Lévis.

Le père, qui était absent au moment de la tragédie, a été hospitalisé pour soigner un violent choc nerveux. 

L'incendie s'est déclaré au deuxième étage d'un immeuble locatif comportant quatre logements, situé au 534, rue des Écoles, au coin de la rue Saint-Jean.

Samedi matin à la clarté du jour, les techniciens en scène d'incendie, épaulés par les enquêteurs du Service d'enquête régionale de la Sûreté du Québec, se sont présentés sur les lieux du drame afin de déterminer la source du sinistre.

Pour l'instant, l'origine des flammes est inconnue. Mais toutefois, tout porte à croire que l'origine de l'incendie ne serait pas d'origine criminelle, selon la Sûreté du Québec. «Ça ne semble pas s'orienter vers des éléments criminels mais l'on doit attendre les résultats des analyses pour corroborer le tout, a précisé M. Denis. En conséquence, l'enquête se poursuit.»

Avec la collaboration de La Presse Canadienne.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer