Six mois de prison pour avoir volé... son chien

Une histoire plutôt insolite vient de conduire Dany Langlois à purger six mois... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Une histoire plutôt insolite vient de conduire Dany Langlois à purger six mois de prison pour le vol... de son propre chien. Cet événement survient en août 2014. L'homme de 37 ans confie à ce moment son animal à une connaissance pour un certain temps, car il doit s'absenter de son domicile en raison de son travail.

Le gardien en question dispose plutôt de la bête en allant la porter à la Société protectrice des animaux de la Mauricie. La SPA de Trois-Rivières vend ensuite le chien à un autre homme.

De retour à Trois-Rivières, Langlois est incapable de retracer le gardien de son chien, encore moins son animal de compagnie. Mais alors qu'il se trouve au centre-ville de Trois-Rivières, il reconnaît son chien dans le stationnement d'un comptoir laitier. Il décide alors de s'en emparer et de l'amener dans son véhicule, mais le nouveau propriétaire entend conserver son bien. Une altercation survient et Langlois assène un coup de poing au nouveau propriétaire de son chien.

Toute cette aventure a amené Dany Langlois mardi au palais de justice de Trois-Rivières. Non seulement il a plaidé coupable à une accusation de vol de chien, mais il a aussi reconnu sa culpabilité à une accusation de voies de fait.

Le juge Bruno Langelier l'a condamné à six mois de prison pour ces deux accusations. Dany Langlois devra respecter une période de probation de 18 mois. Il lui est interdit d'entrer en contact avec le nouveau propriétaire du chien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer