Bunker des Hells: les taxes municipales toujours impayées

Le bunker des Hells Angels, boulevard Saint-Jean.... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

Le bunker des Hells Angels, boulevard Saint-Jean.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) C'est sans surprise que la Ville de Trois-Rivières n'a pas encore reçu le paiement des taxes dues par le club de motos les Missiles de la Mauricie pour le bunker des Hells Angels du boulevard Saint-Jean. Le groupe propriétaire du bâtiment, sous le coup d'une ordonnance de blocage depuis l'opération SharQc en 2009, n'a pas payé les taxes municipales depuis six ans. Le montant réclamé par la Ville s'élève désormais à près de 63 000 $ et les intérêts continuent de grimper quotidiennement.

En décembre dernier, ne trouvant pas le propriétaire, la Ville a publié dans Le Nouvelliste un avis public demandant au club les Missiles de se présenter à la cour municipale dans les 30 jours. Or, l'avis est demeuré ignoré.

«Le but de l'exercice est de protéger notre créance. Le bunker est sous saisie par le ministère de la Justice. Tant qu'il est saisi, nous ne pouvons rien faire. Lorsqu'il sera libéré, nous pourrons demander de nous payer d'ici 30 jours sans quoi, nous pouvons vendre pour défaut de paiement de taxes», explique Yvan Toutant, porte-parole à la Ville de Trois-Rivières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer