Sylvain Allard condamné à la prison à vie

Sylvain Allard... (Photo d'archives: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

Sylvain Allard

Photo d'archives: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Nouvelliste

Sylvain Allard a été condamné à la prison à vie, mardi, pour le meurtre d'Éric Gauthier et ce, sans possibilité de libération conditionnelle avant dix ans.

Le juge Raymond W. Pronovost a en effet conclu que la suggestion commune de sentence formulée par le procureur de la Couronne, Me Benoît Larouche, et l'avocat du prévenu, Me Alexandre Biron, était raisonnable dans les circonstances. «

Cette peine tient compte de ses antécédents judiciaires et du fait qu'il n'était pas un criminel d'habitude bien qu'il ait participé à un meurtre, le crime le plus grave. Elle tient compte aussi de son plaidoyer de culpabilité, ce qui a évité la tenue d'un procès avec tout ce que ça représente pour la famille et les proches de la victime», a notamment déclaré le juge Pronovost.

Son procès pour meurtre au premier degré devait d'ailleurs commencer cette semaine; le jury devait être sélectionné à compter du 19 janvier. Or, Allard avait finalement décidé de régler ses comptes le 30 décembre dernier en plaidant coupable à une accusation réduite de meurtre au second degré.

Pour les meurtres de premier ou deuxième degré, c'est une sentence de prison à vie qui est obligatoirement imposée. C'est la période d'éligibilité à une libération conditionnelle qui est différente. Le minimum est de 25 ans pour le meurtre prémédité et de dix ans pour le meurtre au second degré.

Dans le cas présent, les avocats ont suggéré la peine minimale. Ils ont notamment indiqué que Sylvain Allard avait peu d'antécédents judiciaires et un seul en matière de violence.

Ils ont aussi rappelé qu'il n'était pas l'instigateur du meurtre. Ce rôle reviendrait plutôt à Yvon Deshaies. Sylvain Allard est plutôt celui qui a retenu la victime à l'aide d'une corde pendant que le suspect, Deshaies, le poignardait. De plus, il est détenu depuis son arrestation le 21 août 2013.

Rappelons que l'assassinat avait été commis dans la nuit du 21 au 22 avril 2013.

Allard, Deshaies et Gauthier étaient tous les trois impliqués dans le milieu des stupéfiants. La preuve a révélé qu'Yvon Deshaies faisait notamment des livraisons pour Éric Gauthier. Le problème est qu'il recevait souvent des commentaires de clients mécontents de la qualité de la cocaïne.

Deshaies avait donc projeter de voler Éric Gauthier et de l'assassiner. Il aurait attiré la victime dans un guet-apens en compagnie de Sylvain Allard. Les trois hommes avaient pris place dans un véhicule et s'étaient rendus dans un coin reculé de Pointe-du-Lac. Deshaies était au volant, Gauthier prenait place à ses côtés alors que Allard était assis derrière la victime.

Au moment convenu, Allard avait saisi une corde et avait étranglé la victime, la confinant de force dans son siège pendant que Deshaies lui aurait asséné les 17 coups de couteau. Deshaies aurait ensuite sorti la victime de l'auto pour l'abandonner en bordure du chemin, non sans lui avoir fait les poches. Son corps avait été retrouvé tôt le matin par un passant.

En ce qui concerne le coaccusé Yvon Deshaies, il est toujours au stade de son enquête préliminaire. Celle-ci devrait avoir lieu les 11 et 12 juin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer