Tentative de vol sur un guichet automatique: deux hommes arrêtés

L'heure était au nettoyage, lundi matin, à la... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'heure était au nettoyage, lundi matin, à la suite d'une tentative de vol sur un guichet automatique, au Marché Tradition, dans le secteur Saint-Georges.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Shawinigan) Deux hommes auraient tenté de s'en mettre plein les poches en dérobant un guichet automatique, mais ils se sont plutôt retrouvés dans une cellule. Ils ont été pris sur le fait, dans la nuit de dimanche à lundi, au Marché Tradition, situé sur la 108e Avenue, dans le secteur Saint-Georges, à Shawinigan.

Ils ont tenté d'atteindre le contenu du guichet en passant par le plafond suspendu, mais sans succès.  «Peu avant 1h du matin, les policiers ont été appelés concernant des individus suspects qui s'étaient introduits dans un établissement commercial à Shawinigan. C'est un témoin qui a aperçu deux individus dans un édifice abritant un guichet commercial», explique le sergent Hugo Fournier, porte-parole de la Sûreté du Québec.

À l'arrivée des policiers, les deux hommes étaient à l'extérieur, à l'arrière du bâtiment. Ils ont évidemment été arrêtés. Les suspects, âgés dans la vingtaine, étaient toujours interrogés, lundi matin. Ils devraient comparaître au palais de justice de Shawinigan sous des accusations d'introduction par effraction, possession d'outils de cambriolage et bris de condition.

Une équipe de Desjardins était sur place lundi matin. «Ce matin, on répare les dégâts. Ils ont tenté de rentrer, donc, ils ont fait des dégâts au local, mais pas nécessairement au guichet. Il n'y a pas eu de vol. Ce sont des dégâts somme toute mineurs. Nos bâtisses sont faites avec des constructions antiagression. Les gens ne peuvent pas juste défoncer un mur pour passer de l'autre côté et se servir comme ils veulent. Oui, il y a eu des dégâts, mais c'est plus esthétique qu'autre chose et c'est déjà réparé», expliquait, lundi matin, Jacques Samson, responsable des immeubles et de la sécurité pour la caisse Desjardins de la Vallée-du-Saint-Maurice.

Ce genre d'incident est rare, note M. Samson. «Faire ça à 1h du matin dans un endroit très éclairé, visible, avec des fenêtres partout, d'après moi, ça n'a pas été planifié très longtemps d'avance.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer