Les faits divers qui ont marqué l'année 2014

Le 11 février, deux soeurs, âgées de 17... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste)

Agrandir

Le 11 février, deux soeurs, âgées de 17 et 22 ans, ainsi que le copain de l'une d'elles, âgé de 17 ans, ont été abattus par balles par deux adolescents.

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Triple meurtre à Trois-Rivières
Désolation. C'est ainsi qu'on peut décrire le sentiment général à Trois-Rivières à la suite des meurtres de trois jeunes adultes sur la rue Sicard, le 11 février. Deux soeurs, âgées de 17 et 22 ans, ainsi que le copain de l'une d'elles, âgé de 17 ans, ont été abattus par balles. Les deux suspects, âgés de 16 et 17 ans, qui prévoyaient aussi tuer la mère des deux soeurs ainsi que des policiers, ont pris la fuite avant d'être rapidement arrêtés. Il semble que le mineur de 16 ans était amoureux de la jeune fille de 17 ans et ne supportait pas que ses sentiments ne soient pas partagés. Il a plaidé coupable en juin à toutes les accusations portées contre lui, soit trois chefs de meurtre au premier degré et complot. Sa sentence devrait être connue en 2015. Quant à son coaccusé, il reviendra devant la cour le 27 avril.

Le 26 mai, le Québec est en alerte... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Le 26 mai, le Québec est en alerte alors qu'un poupon âgé d'à peine quelques heures est kidnappé à l'hôpital de Trois-Rivières. Bébé Victoria a été retrouvée saine et sauve dans la soirée.

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Alexis Vadeboncoeur... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

Alexis Vadeboncoeur

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

L'enlèvement de bébé Victoria

Le 26 mai, le Québec en entier est en alerte alors qu'un poupon âgé d'à peine quelques heures est kidnappé par une fausse infirmière à l'hôpital de Trois-Rivières. La Sûreté du Québec déclenche une alerte AMBER. Les photos de la suspecte tenant le bébé circulent à une vitesse folle dans les médias sociaux. Des jeunes la reconnaissent. Sharelle et Mélizanne Bergeron ainsi que Marc-André Côté et Charlène Plante contactent les policiers qui se rendent illico au logement de Valérie Poulin-Collins où ils trouvent la petite Victoria. La jeune femme, qui a des problèmes de santé mentale, a plaidé coupable en octobre et a écopé d'une peine de 31 mois de prison. À la suite de cet événement, le CSSS de Trois-Rivières a décidé de doter les nouveau-nés de bracelets électroniques.

La cavale d'Alexis Vadeboncoeur

Alexis Vadeboncoeur, qui s'était fait tabasser par des policiers lors de son arrestation en 2013, a une fois de plus fait les manchettes en 2014 en s'évadant de sa maison de thérapie. Sa cavale a duré plus de deux mois. Il a été épinglé après avoir tenté de commettre un vol qualifié dans la même pharmacie qu'en 2013. Par ailleurs, concernant son arrestation musclée en 2013, une entente hors cour entre la Ville de Trois-Rivières et lui est survenue en septembre. Il a obtenu 25 000 $. Pour ce qui est des quatre policiers en cause, ils ont été cités à procès.

Accidents mortels

Une vingtaine d'accidents mortels sont survenus en Mauricie-Centre-du-Québec en 2014 dont quatre à Trois-Rivières. En juin, un automobiliste est mort à la suite d'une poursuite policière, sur la route 155, en plein coeur du village de Saint-Roch-de-Mékinac. Il a heurté un camion immobilisé au bord de la route. En juillet, un accident d'autocar dans l'État de New York a aussi eu des répercussions dans la région puisque l'agence trifluvienne Jaimonvoyage.com est celle qui avait organisé cette sortie. Plusieurs personnes de la région y prenaient part. Une adolescente de Lévis est décédée.

Opérations policières

Encore une fois, les policiers ont poursuivi leur lutte contre la drogue en 2014. En juin, la Sûreté du Québec a frappé un groupe de motards criminalisés en émergence dans le cadre de l'opération Mâchoire menée à Shawinigan, Notre-Dame-du-Mont-Carmel et Trois-Rivières. Pas moins de 25 personnes ont été arrêtées. Selon la Sûreté du Québec, ce groupe visait le contrôle de la vente de stupéfiants principalement à Shawinigan et aussi à Trois-Rivières. En mars, un réseau de trafiquants de stupéfiants particulièrement actif à Victoriaville était démantelé lors de l'opération Macramé. Quarante-sept personnes se sont retrouvées avec les menottes aux poignets. Finalement, l'opération antidrogue Médiateur a permis, en décembre, l'arrestation de neuf personnes dans le secteur de Drummondville.

Noyades

Au moins quatre personnes se sont noyées en Mauricie-Centre-du-Québec, en 2014, selon la Société de sauvetage. En mai, un jeune homme de 20 ans a été emporté par le courant de la rivière Saint-Maurice au parc nature de La Gabelle alors qu'il tentait de rejoindre un rocher. Un homme de 54 ans a sombré dans les eaux du fleuve à la hauteur du sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, en juin. En octobre, un homme de 23 ans s'est noyé après être tombé de sa motomarine dans les eaux de la rivière Saint-François à Drummondville. Finalement, en novembre, un homme de 71 ans a perdu la vie après être tombé de son embarcation au lac Chat, en Haute-Mauricie.

Procès

Plusieurs procès ont retenu l'attention en 2014. En octobre, Yvan Branconnier a de nouveau été déclaré coupable du meurtre prémédité de Jean-Guy Frigon au terme de son second procès devant jury. Il a toutefois décidé de contester le verdict de culpabilité en cour d'appel. En avril, Louis-Pier Noël a été déclaré coupable du meurtre au second degré de sa conjointe, Edith Bolduc. Lui aussi a porté sa cause en appel.

L'affaire Martin Gélinas

En juillet, l'ancien vice-recteur aux ressources humaines de l'UQTR a été reconnu coupable de harcèlement criminel envers Guylaine Beaudoin, ancienne directrice des communications de la même institution avec qui il avait eu une relation amoureuse. Il va bénéficier d'une absolution au terme d'une année. Il a fait appel du verdict.

Série de vols à Grand-Mère

Au mois de septembre et octobre, une vague d'introductions par effraction a frappé le secteur Grand-Mère. Dépanneurs, salons de coiffure, bureaux de dentistes, de très nombreux commerces ont été touchés. Finalement, à la fin octobre, la Sûreté du Québec a procédé à l'arrestation de Samuel Cloutier, 25 ans, qui aurait visité 17 commerces de Shawinigan entre le 5 septembre et le 19 octobre afin d'y commettre des vols ou des tentatives de vol.

Incendie au Manoir Antic

En novembre, des policiers de Trois-Rivières et des proches prenaient part à un souper amical au Manoir Antic de Champlain lorsqu'un incendie causé par un brûleur à fondue s'est déclaré. Le président du syndicat de la Sécurité publique, Louis Lesage, a été gravement brûlé. Deux autres collègues ont été plus légèrement blessés.

Menaces de mort contre des chefs d'État

Jean-Philippe Leblanc-Paré a fait parler de lui en mettant en ligne une vidéo dans laquelle il déclarait: «I'll kill you Pauline Marois». Il a eu droit à une sentence suspendue. En juin, Daniel Brosseau, un autre Trifluvien qui avait également menacé de mort Pauline Marois mais aussi Stephen Harper, a obtenu une absolution conditionnelle d'une année.

Braquages à domicile

Au mois de mai, en moins d'une semaine, Shawinigan a été le théâtre de deux braquages à domicile. Deux personnes âgées de Grand-Mère ont été frappées, ligotées et bâillonnées pendant que deux malfaiteurs volaient leurs biens. Leurs agresseurs n'ont jamais été arrêtés. Quelques jours plus tard, muni d'une arme à air comprimé, un homme se disant policier s'est introduit dans un logement de la rue Saint-Joseph à Shawinigan. Il s'est battu avec un des locataires avant de prendre la fuite. Une semaine plus tard, il était abattu par des policiers dans un motel de Québec. Mathieu Perron venait de purger une peine de dix ans pour tentative de meurtre sur deux policiers. Une autre agression est survenue en juin alors qu'une dame de 71 ans a été volée dans sa demeure de Grand-Mère à la pointe d'un fusil. Elle venait de remporter 900 $ en jouant sur un appareil de loterie vidéo dans un bar.

Trois personnes âgées disparues

Trois personnes âgées ont mystérieusement disparu cette année. En avril, Lucien Brassard, 71 ans, a quitté en pleine nuit sa résidence d'hébergement à Louiseville. En juillet, Yvon Guévin, 75 ans, accompagné de son chien, est parti de son domicile de Pierreville à bord de son véhicule. Finalement, Theresia Speier-Galbas, 83 ans, est portée disparue depuis le 19 septembre. Pour une raison inconnue, son conjoint et elle ont abouti dans la Réserve faunique Mastigouche. Son mari, confus et désorienté, a été trouvé par des chasseurs. Malgré d'intenses recherches menées par la Sûreté du Québec et des bénévoles, ces trois personnes n'ont toujours pas été retrouvées.

Explosions au parc industriel de Bécancour

Deux déflagrations ont retenti au parc industriel de Bécancour cette année. En septembre, un réservoir de bitume a explosé à l'usine Sintra. En juin, Olin a été la scène d'une déflagration causant une fuite de chlore. Heureusement, personne n'a été blessé lors de ces deux incidents. Toutefois, les hauts dirigeants d'Olin ont choisi de ne pas faire réparer le bâtiment endommagé, ce qui a entraîné la mise à pied de 47 personnes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer