Accusé d'avoir mis le feu à sa maison

Un homme aurait intentionnellement allumé l'incendie qui a... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste, Archives)

Agrandir

Un homme aurait intentionnellement allumé l'incendie qui a détruit cette résidence du secteur Gentilly, le 23 janvier dernier.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste, Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Bécancour) Daniel Vallières, 37 ans, a comparu, jeudi, au palais de justice de Trois-Rivières, relativement à des accusations d'incendie criminel. Non seulement il aurait mis le feu à sa maison, mais il serait passé aux actes alors que sa conjointe et des enfants se trouvaient à l'intérieur.

Vallières aurait allumé cet incendie dans sa demeure, située sur le boulevard Bécancour, dans le secteur Gentilly, la nuit du 23 janvier dernier. Sa conjointe, trois adolescents ainsi qu'un bébé de six mois y dormaient. Lorsque les flammes se sont déclarées, il aurait fait sortir tout le monde. Personne n'avait été blessé.

 «L'enquête de la Sûreté du Québec a permis de savoir que l'homme avait l'intention de frauder sa compagnie d'assurance», précise le sergent Hugo Fournier, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Le feu avait complètement détruit cette résidence de deux étages. Vingt-cinq pompiers avaient combattu les flammes alors que sévissait un froid sibérien.

Vallière est déjà en prison pour une affaire de voies de fait survenue en août 2013. Il a été condamné, au mois de novembre, à sept mois de prison dans cette affaire.

Pour ce qui est de l'incendie criminel, son enquête sur détention a été reportée au 23 décembre.

Avec la collaboration de Nancy Massicotte

  

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer