«Ne prenez pas votre voiture si vous buvez»

La mère de la petite Noémie, Manon Gauthier, invite la population à l'aube de... (Photo: La Presse)

Agrandir

Photo: La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) La mère de la petite Noémie, Manon Gauthier, invite la population à l'aube de la période des Fêtes à réfléchir sur les graves conséquences de la conduite avec les facultés affaiblies par l'alcool. Mme Gauthier a publié un texte il y a quelques jours sur sa page Facebook pour montrer les obstacles que sa fille, aujourd'hui âgée de 13 ans, doit surmonter quotidiennement.

«Il y a trois ans, nos chemins ont pris une autre direction. Par un beau soir de décembre, ma fille et moi avons décidé de prendre une marche et de regarder les décorations de Noël. On chante, on rigole et tout à coup, un chauffeur ivre nous frappe», a écrit Manon Gauthier.

«Le destin bascule. Ma fille est transportée d'urgence à l'hôpital Sainte-Justine et là, un comité de médecins nous accueille la mine base et nous annonce la gravité de ses blessures. [Elle a été victime d'un] traumatisme crânien sévère et [elle] a été opérée [...] d'urgence. Elle est dans un coma profond. Quatre jours plus tard, la fin du monde s'abat sur nos têtes.»

Manon Gauthier explique que le coeur de sa fille s'est arrêté à deux occasions, dont une fois pendant trente minutes. À ce moment, les médecins prédisent qu'elle n'a plus que24 heures à vivre. «Les minutes passent et les heures aussi, Noémie a décidé de se battre et de rester avec nous. Un miracle se produit le 24 décembre. Noémie ouvre les yeux pour la première fois», a poursuivi Mme Gauthier.

La jeune fille est toutefois victime d'un AVC le 27 décembre, ce qui laissera son côté droit paralysé. Six mois de réadaptation à temps plein et un an à temps partiel seront par la suite nécessaires. «Elle a dû tout réapprendre: se brosser les dents et les cheveux, sourire, grimacer, parler, manger, s'asseoir, marcher, etc. Au niveau académique, on recommence en 1ère année. Étant donné que sa main droite ne fonctionne pas, Noémie a appris à écrire de la main gauche», a ajouté Manon Gauthier.

«Maintenant, vous comprenez ce que doit vivre une victime de l'ivresse au volant. Alors, les partys et les fêtes commencent, ne prenez pas votre voiture si vous buvez. Ne faites pas une victime de plus. Pensez à la vie et soyez prudent.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer