Le vent a fait des siennes dans la région

Un arbre a été arraché au coin des... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Un arbre a été arraché au coin des rues des Bouleaux et de la Pinède, à Trois-Rivières.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Après avoir subi de forts vents lundi soir et durant la nuit de mardi, la région devrait retrouver une météo un peu plus calme, mais avec une température plus froide en ce milieu de semaine.

Les vents ont soufflé fort durant la soirée de lundi, atteignant une pointe de 102 km/heure vers 20 h 30. Les vents ont avoisiné les 40 km/h en moyenne durant cette période et ont remonté jusqu'à 81 km/h vers 1 h, lançant une véritable valse des abris d'auto qui ont pris toutes les directions imaginables.

«Entre 18 h 30 et 21 h, on a eu des lignes d'orage qui se sont ajoutées aux vents, explique Brigitte Bourque, météorologue à Environnement Canada. Il y a eu de la foudre à partir de Vaudreuil en passant par Montréal, Laval, vers le lac Saint-Pierre, Drummondville et Trois-Rivières pour aller vers Québec. Ces lignes d'orage accompagnaient la masse d'air chaud et humide qu'on a eue hier (lundi) après-midi. On avait une masse d'air très instable, donc tout ce qu'il faut pour avoir des vents forts!»

Les vents sont demeurés assez vifs mardi après-midi et durant la soirée en raison d'une dépression qui se trouvait près du Labrador. Les vents soufflaient en moyenne à 40 km/h avec des rafales allant jusqu'à 80 km/h par moment.

«C'est venteux plus particulièrement le long du fleuve, car la vallée du Saint-Laurent agit comme un corridor pour les vents sud-ouest et nord-est. Les vents sont piégés dans la vallée du Saint-Laurent, ils sont canalisés. Ils gagnent en puissance», explique Mme Bourque.

Les vents devaient diminuer cette nuit pour revenir plus faibles mercredi. La température avoisinera le point de congélation, un portrait plus près des normales saisonnières qui se situent à deux degrés. Lundi, une température de 14 degrés a été observée à Trois-Rivières. Cela ne constitue pas un record pour un 24 novembre.

Ce retour à la normale devrait donner un peu de répit aux travailleurs d'Hydro-Québec qui ont passé les dernières heures à réparer des lignes électriques endommagées par la chute d'arbres un peu partout en Mauricie et au Centre-du-Québec. Plusieurs centaines d'abonnés en Mauricie et jusqu'à plus de 8000 clients du Centre-du-Québec ont été privés de courant durant cette épisode de forts vents. La situation était réglée en majeure partie en fin de soirée, alors que le bilan faisait état de trois clients affectés en Mauricie et 36 au Centre-du-Québec.

Le ministère des Transports du Québec a été forcé de limiter l'accès au pont Laviolette à une voie dans chaque direction dans la nuit de lundi à mardi. La Sécurité publique de Trois-Rivières a aussi reçu un fort lot d'appels de citoyens pour des abris d'autos arrachés et des arbres déracinés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer