Un vol de voiture à l'origine d'une poursuite policière

Un vol de voiture est à l'origine d'une poursuite policière qui s'est étendue... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) Un vol de voiture est à l'origine d'une poursuite policière qui s'est étendue sur une trentaine de kilomètres, jeudi soir.

Toute cette affaire a débuté lorsque les policiers ont été appelés pour un vol de véhicule à Joliette. Ce dernier a été localisé vers 23 h 30, dans la région de Louiseville, sur l'autoroute 40. En constatant que des policiers voulaient l'intercepter, l'automobiliste s'est immobilisé sur l'accotement. Toutefois, avant même que les policiers aient eu le temps de l'interpeller, il a repris la route.

Les policiers ont utilisé le tapis clouté pour mettre fin à la course du fuyard. Il a quand même poursuivi son chemin malgré des pneus crevés. Il s'est finalement arrêté sur la Côte Rosemont, à Trois-Rivières. «La poursuite s'est déroulée sur environ 30 km sans collision ni sortie de route. Personne n'a été blessé», précise le sergent Hugo Fournier, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Le véhicule était rapporté volé et avait une plaque factice. Maxime Legault, 25 ans, a comparu hier, au palais de justice de Joliette, sous des accusations de fuite, vol de véhicule et conduite dangereuse. Notons que Legault était en libération conditionnelle d'une maison de transition de la région de Lanaudière. La Couronne s'est objectée à sa remise en liberté. Il reviendra devant la cour le 12 décembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer