Cocaïne: la prison pour deux acolytes de Duchesneau

Alain Bouchard et Gérald Leboeuf, deux individus de Trois-Rivières, ont pris le... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Photo: Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Alain Bouchard et Gérald Leboeuf, deux individus de Trois-Rivières, ont pris le chemin du pénitencier pour trois ans, mercredi matin, pour avoir trafiqué de la cocaïne pour le compte du criminel bien connu de la région, Jean-Yves Duchesneau.

Ils ont en effet plaidé coupable à des accusations de trafic de cocaïne, possession pour fins de trafic et complot pour trafic. Leboeuf a aussi admis avoir eu en sa possession des petites quantités de marijuana et de haschich.

La Couronne, représentée par Me Jean-Marc Poirier, et l'avocat de la défense, Me Jean-François Lauzon, s'étaient entendus pour suggérer une sentence de 36 mois de prison compte tenu de la quantité de stupéfiants saisis et du rôle joué par les deux hommes dans ce réseau de vente. Cette suggestion a d'ailleurs été entérinée par le juge Yvan Cousineau.

Rappelons que Bouchard et Leboeuf avaient été arrêtés dans le cadre d'une vaste opération policière menée en avril 2013. Le projet Capricorne, piloté par l'Escouade régionale mixte de lutte à la drogue de la Mauricie, avait en effet permis de démanteler le réseau de trafiquants de cocaïne opéré par Jean-Yves Duchesneau.

La preuve amassée au fil des mois par le biais de l'observation, la surveillance, la filature et un agent d'infiltration, avait révélé que Duchesneau s'approvisionnait à Montréal pour ensuite fournir en drogue les revendeurs de la grande région de Trois-Rivières. L'once de cocaïne se transigeait à 1800 $.

La frappe policière, qui avait nécessité la présence de 70 policiers, s'était traduite par l'arrestation de Duchesneau et ses présumés complices, soit Alain Bouchard, Gérald Leboeuf, Alain Guy, Alain Laliberté et Jacques Balleux, et par neuf perquisitions.

Ces dernières avaient permis de mettre la main sur un kilogramme de cocaïne. Notons qu'il s'agit d'ailleurs de la plus importante quantité de cocaïne saisie lors d'une opération policière de ce type, en quatre ans d'opération de l'ERM de lutte à la drogue dans la région. Les policiers ont aussi mis la main sur environ 20 000 $ canadiens et américains.

Dans le cas plus spécifique d'Alain Bouchard, considéré comme le gardien de la drogue, les policiers avaient saisi à son domicile de Trois-Rivières pas moins de 800 grammes de cocaïne. En ce qui concerne Leboeuf, qui agissait comme livreur pour le compte de Duchesneau, près de 200 grammes de cocaïne avaient été retrouvés chez lui, sans compter un peu de haschich et de marijuana.

Ils devront donc purger 36 mois de prison pour ces crimes. Ils sont d'ailleurs parmi les premiers à régler leur dossiers. Avant eux, seul Jacques Balleux a été déclaré coupable de production de stupéfiants. Il a écopé de 30 jours de prison et d'une probation de deux ans.

Duchesneau, qui est détenu depuis son arrestation, a pour sa part changé d'avocat dernièrement. Sa cause est reportée au 24 novembre. On sait que cet homme a une longue feuille de route criminelle. Il était notamment connu comme l'un des principaux lieutenants du caïd trifluvien Raymond Desfossés.

Alain Laliberté revient également le 24 novembre. Alain Guy a vu sa cause reportée au 10 décembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer