Une ex-surveillante d'écoie citée à procès pour agression sexuelle sur deux mineurs

Accusée d'agression sexuelle sur deux adolescents alors qu'elle était... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Photo: Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

Accusée d'agression sexuelle sur deux adolescents alors qu'elle était surveillante à l'Académie les Estacades, Nancy Lafontaine est citée à procès.

La Trifluvienne de 42 ans reviendra en cour le 15 décembre pour l'ouverture du terme des assises et devrait savoir à ce moment la date de la tenue de son procès.

Celle qui est aussi accusée d'attouchements sexuels alors qu'elle était en situation d'autorité a subi son enquête préliminaire jeudi au palais de justice de Trois-Rivières.

La procureure de la Couronne, Me Catherine Roberge, a fait témoigner les deux présumés victimes. Les deux jeunes hommes ont défilé devant le juge Guy Lambert et ont raconté leur version des faits. La bande vidéo de la déclaration livrée aux policiers par la deuxième victime présumée a aussi été diffusée jeudi.

L'avocat de l'accusée, Me Simon Ricard, a toutefois amorcé le processus judiciaire en demandant une ordonnance de non-publication. C'est la raison pour laquelle nous ne pouvons rapporter le contenu du témoignage des deux victimes présumées.

Rappelons toutefois que le premier événement se serait déroulé entre le 1er juin 2012 et le 31 juillet 2012 à Saint-Maurice à l'endroit d'un adolescent de 17 ans. Le deuxième aurait eu lieu entre le 1er et le 31 mars 2013 à Trois-Rivières à l'endroit d'un adolescent de 16 ans.

Toute cette histoire avait fait les manchettes dès avril 2013. Des rumeurs couraient à l'intérieur des murs de cette école secondaire de Trois-Rivières selon lesquelles un élève aurait eu un ou des rapports sexuels avec une surveillante. Celle-ci avait été congédiée par la direction de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy quelques jours plus tard.

Nancy Lafontaine maintient son plaidoyer de non-culpabilité. Elle a décidé de subir un procès devant juge et jury.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer