Un banc public volé a été retrouvé

Un banc du même genre avait été volé... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Un banc du même genre avait été volé au début de l'été au Musée québécois de culture populaire.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Éric Langevin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les visiteurs du Musée québécois de culture populaire les plus perspicaces avaient peut-être remarqué qu'un banc coloré qui meublait la devanture de l'endroit avait disparu depuis la fin de l'été. Étant en fer très lourd, la direction du Musée avait cru qu'il avait été volé pour être vendu à un ferrailleur.

Récemment, un citoyen de Trois-Rivières est entré en contact avec le Musée. «Il nous a dit qu'il voyait un banc dans la cour de son voisin qui ressemblait beaucoup à celui qu'il avait déjà vu au Musée. On est allé vérifier et c'était bel et bien le cas», relate Claire Plourde, responsable des communications.

Les policiers de Trois-Rivières se sont rendus sur place pour rencontrer le locataire. Il semble cependant que le banc, comme plusieurs objets en fer d'ailleurs, était déjà empilé à cet endroit avant l'arrivée du locataire interrogé. Il est fort probable qu'il était destiné à être vendu à un ferrailleur.

«Ce qui est particulier, c'est que c'est un banc très lourd. Au musée, nos appariteurs le déplacent à deux avec l'aide de chariots à roulettes. Un homme tout seul ne peut pas le déplacer c'est certain», ajoute Mme Plourde.

Le personnel du Musée québécois de culture populaire s'est finalement rendu là où le banc avait été abandonné pour le récupérer. Reconnaissable par ses couleurs vives, le banc a finalement repris sa position d'origine depuis peu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer