Un bébé voit le jour dans une voiture

Un bébé a vu le jour dans la... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Un bébé a vu le jour dans la voiture de ses parents dimanche. À l'arrivée des ambulanciers, la petite était déjà née.

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) La petite Viviane était pressée de venir au monde, si bien qu'elle n'a pu attendre que ses parents arrivent à la maison de naissance de la Rivière à Nicolet pour se pointer le bout du nez. Devant l'empressement de la petite, sa mère a accouché en route, le long du boulevard Bécancour, à Bécancour.

Les ambulanciers ont été appelés sur place très tôt dimanche matin, peu après 5 h. À ce moment, la tête du bébé était déjà visible alors que le couple, résident du secteur de Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières, était près du pont Laviolette, à environ 12 kilomètres de la maison de naissance.

Joint par téléphone dimanche soir, le père du nouveau-né, Marc-André Beaulieu Lahaie, a confié que son enfant et sa conjointe, Zoraïda Sanchez Fraga, se portaient très bien. La petite famille est d'ailleurs déjà de retour à la maison.

Le premier à arriver sur les lieux lors de cet accouchement a été Mario Doucet, chef aux opérations à la Coopérative des ambulanciers de la Mauricie (CAM).

«Lorsque je suis arrivé sur place, le bébé était déjà né», explique encore surpris Mario Doucet, qui précise que tout est arrivé très rapidement. «La mère avait déjà sa petite sur sa poitrine.»

La petite Viviane et sa mère se portaient bien après cet accouchement pour le moins précipité. «Les parents sont montés dans l'ambulance où nous avons fait des tests. C'est là que le père a coupé le cordon ombilical. Il était vraiment heureux et ému», ajoute M. Doucet. «C'était un bon moment de réjouissance. Le père a même demandé de prendre une photo avec son téléphone cellulaire.»

Les ambulanciers qui ont participé à cette aventure ont vécu un moment qui n'arrive que très rarement dans une vie professionnelle.

«L'équipe d'ambulanciers qui est intervenue avec moi est toutefois chanceuse. Elle a déjà vécu quelques accouchements, mais c'est rare pour les ambulanciers. Nous intervenons normalement dans des situations moins réjouissantes», précise Mario Doucet.

«Ce n'est pas la routine pour nous, mais c'est toujours bien plaisant. Notre métier est d'aider les gens. Nous avons vécu un moment très réjouissant.»

La mère et son poupon ont par la suite été transportés à la maison de naissance pour rencontrer leur sage-femme. La Sûreté du Québec a été appelée sur les lieux, mais n'a pas eu à intervenir. L'enfant était déjà née et sa mère se remettait bien de l'accouchement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer