Deux hommes arrêtés pour des graffitis à Shawinigan

Deux jeunes hommes de 19 et 20 ans ont été arrêtés jeudi pour avoir fait des... (Émilie O'Connor)

Agrandir

Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Shawinigan) Deux jeunes hommes de 19 et 20 ans ont été arrêtés jeudi pour avoir fait des graffitis sur le mur d'un centre funéraire et sur des bancs de parc de Shawinigan. Les méfaits ont tous eu lieu près de l'avenue des Cèdres.

Alertés par un citoyen qui a vu les jeunes hommes commettre le méfait sur un mur de briques du Complexe funéraire Pellerin, les policiers de la Sûreté du Québec les ont retrouvés quelques instants plus tard près du centre Gervais Auto.

Les deux jeunes auraient aussi fait des graffitis sur deux bancs de parc situés près de la piste cyclable. Les deux auteurs des gestes de vandalisme ont notamment écrit les chiffres «666» sur un banc de parc ainsi que sur le mur du centre funéraire.

Lorsque les policiers ont voulu les interpeller, les deux suspects se sont enfuis à l'intérieur de l'amphithéâtre. Les deux hommes ont toutefois été arrêtés alors qu'ils sortaient de l'autre côté du bâtiment. La SQ n'a eu qu'à cueillir les deux individus.

Après avoir été rencontrés par les policiers, les deux suspects ont comparu plus tard au palais de justice de Shawinigan pour répondre à des accusations de méfaits. Ils ont par la suite été libérés et devront revenir en cours prochainement.

Les graffitis coûtent cher aux administrations municipales. Selon des données qui datent de 2010, la Ville de Shawinigan dépense près de 10 000 $ annuellement pour faire disparaître cette forme de vandalisme. À Trois-Rivières, la Ville a déboursé pas moins de 50 000 $ uniquement en 2009 pour nettoyer les graffitis sur les infrastructures et les édifices publics.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer