Fausse alerte à la bombe au CHRTR

Le contrat du chantier de la phase II... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Le contrat du chantier de la phase II de l'agrandissement de l'hôpital de Trois-Rivières a été octroyé à la firme Pomerleau.

Photo: Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Un homme, visiblement perturbé et possiblement intoxiqué, a téléphoné les policiers vendredi après-midi pour dire qu'il venait de placer une bombe à l'urgence du Centre hospitalier régional de Trois-Rivières (CHRTR). Heureusement, il ne s'agissait que d'une mauvaise plaisanterie.

L'homme a rapidement été identifié grâce aux caméras de surveillance du CHRTR. «Nous l'avons arrêté et vérifié l'endroit où il disait avoir mis une bombe ainsi que les environs. Nous n'avons rien trouvé», explique l'agente Carole Arbelot, porte-parole de la Sécurité publique de Trois-Rivières. 

L'individu était interrogé vendredi par les policiers. Les services du CHRTR n'ont pas été interrompus et personne n'a été évacuée. De plus, des pompiers de Trois-Rivières ont également participé à l'intervention.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer