Un python dans un immeuble en flammes

Un incendie a ravagé un immeuble à logements... (Photo: Audrey Tremblay)

Agrandir

Un incendie a ravagé un immeuble à logements de la rue Desbiens à La Tuque.

Photo: Audrey Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(La Tuque) Un incendie a fait rage, tôt vendredi matin, dans un bâtiment à deux étages sur la rue Desbiens, à La Tuque. Les pompiers qui ont combattu l'incendie ont dû faire face à un imprévu. Ils ont fait la découverte d'un python dans l'appartement situé au deuxième étage, ce qui est tout à fait illégal à La Tuque.

«On a eu l'appel vers 7 h 30 pour un feu de bâtiment confirmé, il y avait des flammes et de la fumée apparente. On est passé directement en deuxième alarme. À notre arrivée sur les lieux, on a sonné l'alarme générale pour avoir un maximum de personnel pour combattre l'incendie qui était déjà en progression de façon violente», a fait savoir le directeur du service de sécurité incendie de La Tuque, Serge Buisson.

Le brasier qui dégageait un important panache de fumée était visible à plusieurs dizaines de mètres autour du lieu de l'incendie. Heureusement, personne n'a été blessé. «Il y avait une personne au rez-de-chaussée, un passant l'a averti qu'un incendie faisait rage à l'arrière du bâtiment au niveau du deuxième étage. Il n'y avait personne dans le logement du deuxième étage», souligne M. Buisson.

Ce dernier a également confirmé que la toiture a compliqué la tâche à la trentaine de policiers sur place. «La difficulté qu'on a rencontrée, c'est qu'il y avait plusieurs épaisseurs de couverture. On parle de 2 à 3 couvertures avec de l'isolation de bran de scie. Certains matériaux nous empêchaient également d'attaquer directement le foyer au coeur de l'incendie», expliquait le directeur.

La propagation s'est, par ailleurs, limitée au bâtiment. «Aucun bâtiment n'a été touché aux alentours, par contre le garage à l'arrière a eu beaucoup de chaleur au niveau du revêtement», souligne-t-il.

Des techniciens d'Hydro-Québec ont été demandés sur les lieux afin d'isoler le bâtiment de tout élément électrique qui aurait pu être dangereux pour le combat de l'incendie par les pompiers.

Les techniciens en recherche et causes d'incendie du service de sécurité incendie de La Tuque ont remis le dossier à la Sûreté du Québec. Un technicien en scène de crime a été dépêché sur les lieux pour prélever des éléments de preuves afin de déterminer les circonstances de l'incendie. «Pour le moment, ce n'est pas considéré comme suspect», a souligné Hugo Fournier, porte-parole de la Sûreté du Québec. Les sinistrés, quant à eux, ont été pris en charge par la Croix-Rouge.

Un python saisi dans l'appartement

Pour en revenir au python trouvé à l'intérieur de l'appartement, il a été remis à la Ville. «Nous avons sorti un reptile dans un assez gros aquarium. Il a été pris en charge par la fourrière municipale», mentionne Serge Buisson.

La Ville a tenu à rappeler qu'en vertu d'un règlement municipal, il est défendu d'avoir en sa possession ce type d'animal sur le territoire. L'article souligne que la garde de tout reptile et plus particulièrement de serpents, lézards, crocodiles, iguanes est interdite sur tout le territoire de la municipalité. Le propriétaire de l'animal s'expose donc à une amende pouvant aller jusqu'à

250 $ plus les frais.

«Il s'agissait d'un petit python, et le propriétaire a consenti à ce qu'il soit euthanasié comme le prévoit le règlement. Le processus légal va suivre», a expliqué Hélène Langlais, directrice des communications pour la Ville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer