Alex Mineau Simoneau condamné à 42 mois de prison

Alex Mineau Simoneau... (Photo: François Gervais)

Agrandir

Alex Mineau Simoneau

Photo: François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Alex Mineau Simoneau a été condamné vendredi à une peine de 42 mois d'emprisonnement pour conduite dangereuse causant la mort en mars 2011 de Roxanne Belomo et de Jonathan Roy. Il lui sera de plus interdit à sa sortie de prison de conduire pendant trois ans. Mineau Simoneau était en pleurs lorsque le juge Guy Lambert a prononcé la sentence vendredi au palais de justice de Trois-Rivières.

Roxanne Belomo et Jonathan Roy... - image 1.0

Agrandir

Roxanne Belomo et Jonathan Roy

Jean-Maurice Roy, le père de Jonathan Roy. ... (Sylvain Mayer) - image 1.1

Agrandir

Jean-Maurice Roy, le père de Jonathan Roy.

Sylvain Mayer

«Peu importe la sentence, [...] ça ne change rien. Mon fils ne reviendra pas», a déclaré vendredi Jean-Maurice Roy, le père de Jonathan Roy.

La douleur du père qui a perdu un fils est toujours aussi vive. Jean-Maurice Roy vit comme ses proches des moments toujours très difficiles. «Ça ne va pas mieux. J'ai la même douleur qu'avant. Elle est toujours aussi prononcée. J'ai toujours le couteau dans le coeur qui me fait mal. C'est la même chose pour mon autre fils et la mère de Jonathan. Les enfants sont des trésors. Lorsqu'il en manque un, on perd un peu notre raison de vivre», a ajouté en sanglots le père de Jonathan Roy. «On ne peut pas tourner la page sur la mort d'un enfant. C'est impossible. On essaie, mais on ne peut pas.» 

C'est toutefois soulagé que les procédures judiciaires soient enfin terminées que Jean-Maurice Roy a quitté le palais de justice de Trois-Rivières vendredi. «La cause a pris deux ans et demi. Deux ans et demi que j'ai trouvé très difficiles à vivre. On va essayer de tourner la page et de vivre notre vie du mieux qu'on peut.»

Le père d'une des deux victimes de l'accident survenu le 27 mars 2011 à Saint-Wenceslas souhaitait que la sentence de Mineau Simoneau permette de dissuader la population, particulièrement les jeunes, d'adopter des comportements à risque sur les routes. 

«Si on peut en toucher quelques-uns, je pense qu'on va avoir fait un petit bout de chemin. En espérant que ce que nous avons vécu donne un exemple à ceux qui font les fous sur la route. J'espère que les routes vont devenir plus sécuritaires qu'elles le sont présentement.»

Jean-Maurice Roy a accepté la sentence déterminée par le juge Guy Lambert. «Je suis satisfait de la peine. De toute façon, ce n'est pas à moi de décider de la peine. C'est au juge.»

Bien qu'encore énormément ébranlé par la mort de son fils, Jean-Maurice Roy n'est pas animé par un sentiment de vengeance. «Je n'ai aucun esprit de vengeance en moi. La vengeance apporte quoi? Ça apporte juste du mal à la personne qui la possède», a ajouté le père de Jonathan Roy qui souhaite à Mineau Simoneau de se réinsérer dans la société après sa peine. «Je ne lui souhaite pas de malheur.»

Un violent accident

Le 27 mars 2011 Mineau Simoneau conduisait dangereusement sa voiture sur l'autoroute 55 en direction sud. Vers 22 h 30 à Saint-Wenceslas, le jeune homme qui était alors âgé de 18 ans, a dévié de sa voie avant de heurter de plein fouet l'automobile de Roxanne Belomo et de Jonathan Roy, deux jeunes étudiants de 20 ans de l'Université du Québec à Trois-Rivières. Les deux victimes sont mortes sur le coup. 

Alex Mineau Simoneau avait consommé de la bière avant de prendre le volant. Un échantillon sanguin prélevé environ trois heures après le drame a démontré que le taux d'alcool dans son sang était de 80 mg par 100 ml de sang. Au moment de l'accident, Mineau Simoneau avait un permis de conduite probatoire, lui interdisant de consommer de l'alcool avant de prendre le volant. 

Une vidéo de Mineau Simoneau au volant avec de l'alcool

Le juge Guy Lambert a évoqué plusieurs facteurs aggravants pour imposer une peine de 42 mois. Il a notamment souligné que le véhicule de Mineau Simoneau était en mauvais état mécanique, que l'accusé n'avait pas d'assurance responsabilité, qu'il avait consommé de l'alcool avant de prendre le volant, qu'il avait une conduite dangereuse, qu'il a frappé de plein fouet les deux victimes dans leur voie et qu'il avait fait preuve d'insouciance quelques semaines avant l'accident en se filmant en train de consommer de l'alcool au volant. 

Le juge a considéré comme facteurs atténuants le jeune âge de l'accusé, son plaidoyer de culpabilité, son parcours de vie difficile ainsi que les blessures sérieuses qu'il a subies lors de l'accident. 

«M. Mineau Simoneau vous avez, par votre conduite insouciante et téméraire, en plus de causer la mort à deux jeunes gens qui avaient toute la vie devant eux, brisé celle de leurs parents et des autres membres de leur famille. Leur chagrin est immense et inconsolable. Votre vie et celle de votre famille ne seront plus jamais les mêmes», peut-on lire dans le jugement du juge Lambert. 

La Couronne réclamait une peine de quatre ans de prison alors que la défense demandait deux ans. Me Jean-Marc Poirier, procureur aux poursuites criminelles et pénales, espère que la sentence de 42 mois imposée à Mineau Simoneau dissuade quiconque d'avoir des comportements dangereux sur la route. 

L'avocat d'Alex Mineau Simoneau, Me Michel Lebrun, soutient quant à lui que son client est secoué. Lorsque le juge a prononcé la sentence, Mineau Simoneau avait les yeux rougis par l'émotion. «Il était parfaitement conscient des possibilités pour la sentence. Mais ce n'est pas des journées faciles pour qui que ce soit. La douleur qu'il vit est la même depuis le début.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer