Incendie majeur à Lac-Mégantic: un train transportant du carburant déraille (vidéo)

Une grande partie du centre-ville de Lac-Mégantic, en Estrie, était toujours en... (Sûreté du Québec)

Agrandir

Sûreté du Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Le Nouvelliste

Une grande partie du centre-ville de Lac-Mégantic, en Estrie, était toujours en flammes samedi après-midi, plusieurs heures après le déraillement d'un train transportant du pétrole brut qui a causé des explosions et un gigantesque incendie.

Environ 1000 résidents ont été évacués. On ignore encore s'il y a des victimes.

Plusieurs personnes manquent à l'appel, mais le lieutenant Michel Brunet, de la Sûreté du Québec, a déclaré qu'il était encore trop tôt pour établir un bilan.

Les autorités feront le point sur la situation à 15 h 30.

Des flammes et une épaisse fumée étaient visibles dans le ciel de Lac-Mégantic plusieurs heures après le déraillement du train, composé de 73 wagons-citernes transportant du pétrole.

Les autorités ont établi un périmètre de sécurité tandis que des pompiers combattaient l'incendie, qui se consumait toujours en après-midi, malgré la faible pluie qui tombait sur la région.

Des résidents inquiets étaient rassemblés autour du périmètre de sécurité et attendaient impatiemment des nouvelles de leurs proches, dont certains se trouvaient dans un bar du centre-ville ou dans leur maison au moment du déraillement, survenu vers 1 h du matin.

«Nous savons que certaines personnes manquent à l'appel, mais elles pourraient être à l'extérieur de la ville ou en vacances», a expliqué le lieutenant Brunet lors d'une conférence de presse samedi matin.

«Nous vérifions toutes les informations, alors je ne peux pas vous dire pour l'instant s'il y a des victimes ou si des personnes ont été blessées.»

Bernard Demers, qui possède un restaurant dans cette municipalité de 6000 habitants, a été évacué de sa résidence.

«Très tôt ce matin, (il y a eu) une grosse explosion qui ressemblait à une bombe atomique», a-t-il affirmé en entrevue. «Il faisait vraiment chaud. (...) Tout le monde était effrayé.»

Selon lui, le centre-ville de Lac-Mégantic était bondé en cette chaude soirée d'été.

«Avec une belle soirée comme celle-là, il y avait beaucoup de monde au bar. C'était une grosse explosion. C'est une catastrophe terrible pour la population».

M. Demers vit à Lac-Mégantic depuis 45 ans et affirme qu'il s'agit d'une ville agréable.

«Tout le monde est très amical. (...) C'est comme un village. Une belle ville, mais les choses ne seront plus pareilles maintenant.»

Un groupe Facebook a été créé pour aider les résidents à retrouver leurs proches qui ne peuvent être joints par téléphone.

Une résidente qui offre de localiser des disparus à partir du centre d'urgence établi dans la polyvalente de la ville a reçu des centaines de demandes d'aide.

Claude Bédard, résident de Lac-Mégantic, a déclaré que les explosions avaient été «effrayantes».

«C'est terrible», a-t-il affirmé. «Je n'ai jamais rien vu de tel. L'épicerie Metro, le Dollarama, tout ce qui était là a disparu.»

Des mesures d'urgence ont été déployées par la Ville de Lac-Mégantic, qui a demandé l'aide de plusieurs autres municipalités, dont Sherbrooke et Saint-Georges-de-Beauce. Des secouristes venus du Maine, aux États-Unis, ont aussi été appelés en renfort.

Une grande quantité de carburant s'est déversée dans la rivière Chaudière et dans le lac Mégantic. Des experts d'Urgence-Environnement ont été dépêchés sur place.

L'accident s'est produit vers 1 h, près de la rue Cartier. Le train, qui appartient à l'entreprise Montreal, Maine And Atlantic, se dirigeait vers le Maine.

La cause du déraillement est inconnue pour l'instant.

Un haut responsable de l'entreprise ferroviaire, cité par plusieurs médias samedi, a déclaré qu'il n'y avait pas de conducteur dans le train quand il a commencé à avancer par lui-même après que le conducteur l'eut mis en position d'arrêt.

Le porte-parole d'Environnement Québec, Christian Blanchette, a précisé que les 73 wagons étaient remplis de pétrole brut et que quatre d'entre eux avaient été endommagés par le feu et les explosions.

«En ce moment, il y a une épaisse fumée dans l'air, alors nous avons déployé un laboratoire mobile pour surveiller la qualité de l'air», a dit M. Blanchette lors d'une entrevue.

«Il y a aussi un déversement dans le lac et dans la rivière qui nous inquiète. Nous avons avisé les municipalités en aval.»

Le premier ministre Stephen Harper a tramsmis ses encouragements aux personnes touchées par la catastrophe.

«Nos pensées et nos prières sont tournées vers les familles et les proches des victimes du déraillement de train et des incendies», a-t-il déclaré dans un communiqué.

«Nous espérons que les personnes évacuées puissent regagner leur domicile rapidement et en toute sécurité. La population de Lac-Mégantic et des environs peut compter sur notre gouvernement pour suivre de près la situation et fournir l'aide nécessaire à la province au besoin.»

Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a affirmé que ses pensées étaient avec tous les résidents qui ont dû être évacués, et en particulier «avec ceux qui sont à la recherche de leurs proches».

La catastrophe à Lac-Mégantic a attiré une couverture médiatique internationale. Sur le site de la BBC britannique, il s'agissait de la nouvelle internationale la plus populaire samedi midi. La nouvelle figurait également sur le site internet du journal français «Le Monde» et sur celui de la chaîne d'informations américaine CNN.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer