Réseau de trafiquants démantelé: un homme arrêté à Bécancour

Les policiers sont entre autres débarqués dans cette... (photo Janick Marois)

Agrandir

Les policiers sont entre autres débarqués dans cette résidence du rang Charlotte, à Saint-Liboire, jeudi matin, dans le cadre d'une vaste opération pour démanteler un réseau de production et de vente de cannabis.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marie-Eve Lafontaine, La Presse Canadienne
Le Nouvelliste

Une frappe contre un réseau de production et de trafic de cannabis s'est soldée par 14 perquisitions et l'arrestation de 24 suspects, dont les deux têtes dirigeantes, jeudi matin, dans la région de Drummondville.

Si c'est surtout dans les Bois-Francs que les policiers de la Sûreté du Québec ont frappé, une perquisition a eu lieu dans une résidence du rang des Cerisiers, à Bécancour. «Les policiers se sont présentés à cet endroit pour faire une perquisition et arrêter une personne», explique l'agente Aurélie Guindon, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Patrick Milot, 31 ans, a été arrêté sur place. Il faisait l'objet d'un mandat d'arrestation. Aucune serre de cannabis ne se trouvait dans la maison. Un tracteur possiblement volé a été saisi. Milot fait face à des accusations de production et complot pour trafic et production.

Le réseau avait des ramifications à Drummondville et dans une dizaine de municipalités avoisinantes. «C'est un réseau qui était bien établi à Drummondville. Il avait des serres en activité. Il faisait la culture et était ensuite en mesure d'écouler la drogue dans le secteur, principalement de Drummondville», précise l'agente Guindon.

L'opération, réalisée en collaboration avec la Gendarmerie royale du Canada, a permis notamment de démanteler cinq serres de cannabis à Saint-Lucien, Saint-Pie-de-Guire, Saint-Bonaventure, Drummondville et Saint-Liboire.

Selon un bilan partiel émis en après-midi, 31 600 $ en argent comptant, environ 30 kg (65 lbs) de cannabis, 960 boutures et 11 150 plants de cannabis ont été saisis ainsi que deux armes à feu. En plus du tracteur, trois véhicules possiblement volés et un VTT ont aussi été trouvés sur les lieux des perquisitions.

De plus, quatre véhicules et deux remorques appartenant aux suspects seront saisis comme bien infractionnel. Il y a également eu exécution d'ordonnances de blocage sur sept résidences qui auraient servi à la production de cannabis.

Les personnes arrêtées ont comparu au palais de justice de Drummondville au cours de l'après-midi sous des accusations reliées au trafic et à la production de stupéfiants.

Phase 2

L'opération de jeudi constitue la phase 2 du démantèlement de ce réseau. En effet, le 5 juin dernier, une frappe antidrogue avait également eu lieu à Drummondville. Les policiers de la Sûreté du Québec avaient procédé à sept perquisitions et à l'arrestation de six suspects.

Quelque 5500 plants de cannabis, 3300 boutures, 256 livres de cannabis en vrac, quatre armes à feu et plus de 178 000 $ en argent avaient alors été saisis.

«Aujourd'hui (hier), c'est la phase finale. La phase un, on peut dire que c'était une étape d'enquête qui a permis de recueillir certains éléments qui ont mené à l'opération d'aujourd'hui», note l'agente Guindon.

Un bilan final sera dévoilé le 2 juillet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer