La foudre cause un incendie au lac Brochet

Cette résidence a été complètement détruite par le... (Audrey Tremblay)

Agrandir

Cette résidence a été complètement détruite par le feu.

Audrey Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(La Tuque) La foudre et les orages ont frappé fort vendredi en Haute-Mauricie. Le cocktail météo a occasionné un incendie causant la perte totale d'une résidence au lac Brochet, à La Bostonnais.

«L'appel a été logé aux alentours de 16 h 20. C'est la foudre qui est tombée directement sur la maison. Il y avait des gens à l'intérieur, une résidente avec son enfant, heureusement il n'y a eu aucun blessé. Ils ont eu le temps d'évacuer», souligne le directeur incendie de la Ville de La Tuque, Serge Buisson.

L'intervention des services d'urgence s'est faite très rapidement. «Nous étions déjà déployés pour plusieurs autres types d'appels en même temps. Notamment pour des arbres tombés sur des fils électriques et des fils tombés. C'est ce qui a fait en sorte que nous sommes arrivés rapidement sur les lieux. Le camion était déjà en direction vers un autre appel, mais étant donné que c'était un feu de bâtiment confirmé, on l'a attitré à cet appel-là, donc le camion avait déjà traversé la ville», explique M. Buisson

L'arrivée rapide des pompiers n'aura toutefois pas influencé le dénouement. «Le brasier était tellement fort et intense qu'ils ont eu de la difficulté à s'approcher et ils n'ont pas eu d'autre choix que d'être en défensive. La maison est une perte totale», a fait savoir le directeur incendie

Le lac Brochet a par ailleurs été contaminé par de l'huile à chauffage. «Ç'a été quand même assez bien contrôlé, on parle d'une trentaine de gallons d'huile à chauffage que les pompiers ont quand même réussi à endiguer. Par contre, nous n'avons pas pris de chance, nous avons fait venir Veolia pour récupérer tout le déversement et nous avons avisé le ministère de l'Environnement. Ils sont venus pour constater et ils étaient déjà satisfaits des travaux de récupération», précise Serge Buisson.

Dès ce matin, c'est l'équipe Veolia de La Tuque qui prendra la relève de celle de Trois-Rivières. Ils retourneront sur les lieux faire des vérifications. «Il y aura de l'échantillonnage de sol, parce que c'est certain qu'il va y avoir de la décontamination à faire», a conclu M. Buisson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer