Agressions sexuelles: après sa belle-fille, ses deux propres filles

Le palais de justice de Trois-Rivières.... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Le palais de justice de Trois-Rivières.

Photo: Émilie O'Connor

Partager

Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Un homme de 67 ans, domicilié dans le secteur Saint-Louis-de-France, fait face à 20 chefs d'accusation pour des crimes sexuels et des voies de fait commis à l'encontre de son ancienne belle-fille et de ses deux propres filles.

L'individu a d'ailleurs comparu hier après-midi au palais de justice de Trois-Rivières après avoir été arrêté en vertu d'un mandat d'arrestation. On lui reproche plus précisément d'avoir agressé sexuellement une jeune fille pendant plusieurs années, soit de 1985 à 1994. Lorsque les abus ont commencé, la présumée victime n'avait que neuf ans. Elle était alors la fille de sa conjointe de l'époque.

Il est également accusé de s'être livré à des attouchements sexuels sur celle-ci et de l'avoir incité à des contacts sexuels. Dans le même ordre d'idées, il doit répondre à des accusations de voies de fait, voies de fait causant des lésions corporelles et menaces de mort de 1993 à 2010.

Selon ce que Le Nouvelliste a pu apprendre, l'individu aurait en effet abusé sexuellement de sa belle-fille avant finalement d'entreprendre une relation amoureuse avec elle. Il aurait donc quitté sa femme pour s'établir avec sa nouvelle flamme. Leur vie de couple, parsemée de nombreux épisodes de violence conjugale, aurait duré plusieurs années. Deux filles sont nées de leur union.

Or, les abus et les gestes de violence se seraient poursuivis sur deux générations. L'homme se serait en effet livré à des attouchements sexuels sur sa fille aînée et l'aurait incité à avoir des contacts sexuels avec lui jusqu'en 2009. Des chefs d'agressions sexuelles ont également été portés pour la période se situant entre novembre 2007 et avril 2008. Lorsque les délits ont commencé, la jeune fille était âgée de 10 ans. Elle aurait aussi été violentée à plusieurs reprises de 1993 à 2012, de sorte qu'une accusation de voies de fait armées a été portée contre son père.

Enfin, la liste des délits reprochés à cet homme ne s'arrête pas là. Il doit répondre de ses actes pour avoir incité sa seconde fille à se livrer des attouchements sexuels sur sa personne de 2004 à 2012 et de l'avoir battu de 1998 à 2012. On parle ici de voies de fait et de voies de fait armées. Il aurait notamment utilisé un balai pour lui infliger des raclées.

Un mandat d'arrestation a été émis à la fin janvier contre cet individu. Il a finalement été arrêté hier matin et interrogé par les policiers pour ensuite être conduit au palais de justice pour sa comparution.

Me Catherine Roberge, la procureure aux poursuites criminelles et pénales en charge de ce dossier, ne s'est pas objectée à sa remise en liberté durant les procédures puisqu'il n'a aucun antécédent judiciaire. Cependant, il devra se soumettre à des conditions dont celles de ne pas contacter les présumées victimes, de ne pas posséder d'armes et de ne pas se trouver en présence de personnes âgées de moins de 18 ans. Sa cause a été remise à une date ultérieure.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer