Déchirants adieux pour Pierrik Houle

Des amis de Pierrik Houle ont porté le... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Des amis de Pierrik Houle ont porté le cercueil du jeune homme décédé le 21 décembre dernier.

Stéphane Lessard

Partager

(Sainte-Perpétue) Quelques centaines de personnes ont rendu un dernier hommage samedi après-midi à Pierrik Houle, ce jeune étudiant de 19 ans en techniques policières happé mortellement par un automobiliste présumément ivre le 21 décembre dernier alors qu'il courait dans le village de Sainte-Perpétue.

Pierrik Houle... - image 1.0

Agrandir

Pierrik Houle

Tous parlaient d'un jeune homme intelligent, talentueux et déterminé. Son départ dans des circonstances tragiques laisse un grand vide dans le coeur de ses proches, dont celui de son frère Hugo Houle, et de ses amis, toujours rongés par l'incompréhension d'une mort injuste.

Plusieurs amis et camarades d'école de Pierrik Houle étaient présents aux funérailles. Les yeux pleins d'eau, des jeunes hommes ont porté le cercueil de leur ami dont la vie a été enlevée trop tôt.

Francis-Olivier Jutras et Pierrik Houle étaient des amis depuis toujours. Les deux jeunes hommes ne se sont pas quittés depuis l'enfance. Le jeune homme a livré un émouvant témoignage dans lequel il se rappelait les bons et mauvais coups qu'ils ont faits ensemble.

«Ça me manque beaucoup ces moments-là», a-t-il déclaré. «Je t'aime mon ami. Tu as ta place qui est gravée dans notre mémoire.»

«J'ai toujours rêvé d'avoir un frère», a témoigné Francis-Olivier Jutras en affirmant que l'amitié avec Pierrik lui a permis de réaliser son rêve. «Vous avez toujours été une deuxième famille pour moi», a-t-il dit aux proches éplorés de Pierrik Houle.

Francis-Olivier Jutras expliquait que les quelques mois de colocation avec son ami d'enfance lui ont permis d'apprécier au quotidien l'homme déterminé qu'il était devenu. «Tu me poussais tous les jours à venir m'entraîner avec toi», disait-il à son ami disparu.

Les proches de Pierrik Houle acceptent difficilement son décès. Les circonstances font de celui-ci un événement injuste et incompréhensible. «Donne-nous [Pierrik] la force d'accepter ton départ précipité», a affirmé sa cousine Mélanie Vincent devant les quelques centaines de personnes réunies à l'église.

«En attendant, poursuis ton jogging sur les nuages, cours vers la lumière, assis-toi sur une étoile, et n'oublie surtout pas de nous envoyer un souffle, une odeur ou un rayon de soleil pour nous réconforter.»

Mélanie Vincent a décrit son cousin comme «déterminé, discipliné, fier, exemplaire, passionné. Un sportif, un vrai athlète».

«Le 21 décembre 2012 est la date de ton départ vers le pays des anges. Le dos tourné vers la réussite ta vie s'est ainsi terminée. Tu avais l'avenir et la vie devant toi, mais malheureusement ton destin t'a rappelé, ta mission sur terre étant accomplie. Dans nos coeurs, tu vivras. Dans nos souvenirs, tu souriras», a-t-elle ajouté.

Son fils Shawn Désilets tenait à dire un mot lors des funérailles de Pierrik. Les deux étaient très proches et s'aimaient beaucoup. C'est pourquoi le garçon de sept ans a insisté auprès de sa mère pour prendre la parole. «On t'aime beaucoup Pierrik, tu seras maintenant notre ange gardien», a dit le jeune garçon.

Les proches de Pierrik se sont levés à la fin de la cérémonie pour toucher le cercueil en guise de dernier hommage.

Tout a basculé le 21 décembre

Le soir du 21 décembre dernier, Pierrik Houle, le frère d'Hugo Houle, un cycliste professionnel, est sorti pour faire son jogging. Très assidu à l'entraînement, Pierrik courait très souvent dans le village de Sainte-Perpétue.  Voyant qu'il ne rentrait pas, sa famille a entrepris des recherches. Les proches de Pierrik l'ont finalement retrouvé gisant sur le bord de la chaussée.

Il avait été happé par une voiture. Quelques instants plus tard, la Sûreté du Québec a arrêté Guy Richard, 41 ans de Notre-Dame-du-Bon-Conseil. L'homme a depuis été accusé de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort et de délit de fuite causant la mort. Incarcéré depuis l'accident, il a été libéré vendredi.

Finir la course de Pierrik Houle

Le frère de Pierrik Houle, Hugo, organise en collaboration avec des étudiants en techniques policières, une course à la mémoire de son frère dans les rues de Sainte-Perpétue. L'objectif est de terminer le jogging entrepris par Pierrik Houle le 21 décembre dernier.

Cet événement, qui aura lieu le 20 janvier et dont plus de mille personnes ont affirmé sur le réseau Facebook qu'elles y seraient, dénoncera également l'alcool au volant. Des gilets avec la silhouette de Pierrik à la course sont vendus au profit de l'organisme de raccompagnement Tolérance Zéro du Centre-du-Québec.

«Nous organisons cet événement afin de prévenir des enjeux de l'alcool au volant. Il y aura une course pour les joggeurs et une marche pour les autres. À cette date précise, Pierrik Houle finira sa course, entouré de sa famille, de ses amis et de tous les gens qui sont sensibles à cette cause», explique la cousine de Pierrik Houle, Mélanie Vincent. «Notre champion aura le droit de vivre une dernière fois avec nous, ensuite nous le laisserons partir afin qu'il continue sa route vers une autre course.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer