Normand Campanozzi plaide coupable

Normand Campanozzi, un homme d'affaires arrêté par les policiers de la Sûreté... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Photo: Émilie O'Connor

Partager

Sur le même thème

Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

Normand Campanozzi, un homme d'affaires arrêté par les policiers de la Sûreté du Québec dans le cadre de l'opération Décompte en 2010, a finalement disposé de ses dossiers hier après-midi.

Alors que son procès devait s'amorcer en lien avec 17 accusations de production de cannabis, Campanozzi a en effet décidé de plaider coupable à trois chefs. Il a ainsi reconnu avoir produit du cannabis entre 2006 et 2008 dans des bâtiments de Saint-Roch-de-Mékinac et de Notre-Dame-du-Mont-Carmel qui lui appartenaient, et ce, par le biais de la complicité. La Couronne a pour sa part prononcé un arrêt conditionnel des procédures pour les 14 autres chefs.

Comme l'a expliqué le procureur aux poursuites criminelles et pénales, Me David Bouchard, Campanozzi est le propriétaire de plusieurs immeubles. Il a loué certains de ses bâtiments àdes individus qui en ont profité pour y installer des serres de cannabis.

«La preuve ne permet pas d'établir qu'il savait ce qui se passait mais compte tenu des nombreuses perquisitions qui ont été effectuées par les policiers dans ces immeubles, il devait avoir de sérieux doutes», a-t-il expliqué au tribunal.

Son avocat, Me Marcel Guérin a pour sa part plaidé en faveur de l'ignorance volontaire. «Il avait peut-être des doutes mais il n'est jamais allé plus loin pour vérifier ce qui se passait. Il ne faisait même pas d'enquête de crédit. Il a surtout fait preuve de négligence dans la gestion de ses immeubles», a-t-il ajouté.

Les représentations sur sentence auront lieu le 1er février. Il n'est pas impossible qu'une absolution soit même demandée par la défense dans cette affaire.

Rappelons que Normand Campanozzi, âgé de 60 ans, avait été arrêté à son domicile de Notre-Dame-du-Mont-Carmel à la suite du démantèlement d'un réseau effectué en octobre 2009 au Centre-de-la-Mauricie ainsi que dans la MRC de Mékinac.

Douze personnes avaient alors été arrêtées à la suite d'une enquête amorcée en février 2007.

Une quinzaine de perquisitions avaient permis la saisie de plus de 12 000 plants de cannabis,450 kg de cannabis en vrac, du haschich, de la cocaïne et du matériel servant à la production de cannabis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer