Accusé d'agression sexuelle: plus qu'une simple demande en mariage...

Partager

Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Un homme de race noire d'origine Africaine, Mexan Mboumba Awoulé, devra répondre de ses actes pour avoir prétendument abusé sexuellement d'une adolescente de 15 ans le 2 août dernier.

On reproche en effet à cet étudiant de l'UQTR, installé depuis quelques années au Québec, d'avoir agressé sexuellement et d'avoir eu des contacts sexuels avec une mineure de moins de 16 ans, qui n'a pas l'âge requis pour consentir à des activités sexuelles. Les faits qui lui sont reprochés seraient survenus à Trois-Rivières.

L'individu de 31 ans a formellement comparu, hier, au palais de justice de Trois-Rivières. Comme il n'a pas d'antécédents judiciaires, la Couronne ne s'est pas objectée à sa remise en liberté. Le prévenu devra cependant respecter certaines conditions dont celles de ne pas contacter ou communiquer avec des jeunes de moins de 16 ans, et de se trouver dans un rayon de moins de 300 mètres d'un terrain d'école, d'un terrain de jeu ou d'un centre communautaire.

Comme l'a expliqué hier la procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Catherine Roberge, Mexan Mboumba Awoulé est à la recherche d'une femme avec qui il veut faire sa vie et fonder une famille. Celle-ci doit en plus être âgée entre 16 et 33 ans.

Pour ce faire, il aborde les femmes directement sur la rue ou dans un lieu public (le secteur des Rivières semble être sa zone de prédilection). Dans certains cas, il aurait même fait la grande demande.

En ce sens, plusieurs signalements auraient été faits à la police mais comme les gestes n'étaient pas illégaux, aucune plainte n'a été retenue.

Toutefois, dans le cas de la présumée victime de l'agression, il est allé plus loin. Après des échanges de courriels, il l'a invitée à souper.

Ils se sont ensuite rendus dans une résidence où il aurait abusé d'elle physiquement. La jeune fille a porté plainte aux policiers et un mandat d'arrestation a été émis.

Mexan Mboumba Awoulé devra revenir en cour le 14 décembre pour la suite des procédures judiciaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer